Archidiocèse de Yaoundé

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
image illustrant le catholicisme image illustrant le Cameroun
Cet article est une ébauche concernant le catholicisme et le Cameroun.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?) selon les recommandations des projets correspondants.

Archidiocèse de Yaoundé
(la) Archidioecesis Yaundensis
Cathédrale de Yaoundé
Cathédrale de Yaoundé
Informations générales
Pays Cameroun
Archevêque Jean Mbarga
Superficie 4 964 km2
Création du diocèse
Élévation au rang d'archidiocèse
Diocèses suffragants Bafia
Ebolowa
Kribi
Mbalmayo
Obala
Sangmélima.
Adresse Archevêché, B.P. 207, Yaoundé, Cameroun
Site web http://archidiocesedeyaounde.cm/
Statistiques
Population 1 881 000 hab.
Population catholique 903 000 hab.
Nombre de paroisses 132
Nombre de prêtres 414
Nombre de religieux 408
Nombre de religieuses 623
(en) Notice sur www.catholic-hierarchy.org
Cathédrale Notre Dame des Victoires de Yaoundé.
Célébration à la Cathédrale Notre Dame des Victoires de Yaoundé.

L'archidiocèse métropolitain de Yaouné (latin : Yaunden(sis)) est l'un des archidiocèses du Cameroun et le siège de la province ecclésiastique de Yaoundé. Son archevêque est Mgr Jean Mbarga depuis le 31 octobre 2014[1].

Histoire[modifier | modifier le code]

  • La préfecture apostolique du Cameroun est créée le par scission d'avec le vicariat apostolique des Deux-Guinées, renommé vicariat apostolique du Gabon.
  • Le Père Heinrich Vieter fonde la mission de Mvolyé en 1901[2].
  • La préfecture apostolique est élevée au titre de vicariat apostolique du Cameroun le [3].
  • Celui-ci change de dénomination le pour devenir le vicariat apostolique de Yaoundé.
  • En 1951, la première pierre de la cathédrale est posée.
  • Enfin, le vicariat apostolique est érigé en archevêché le , par la bulle Dum tantis de Pie XII.
    • Le 2 octobre 1955, est fondé L'effort camerounais.
    • Cette même année, le , l'abbé Paul Etoga est consacré évêque par Mgr Graffin, avec comme évêque coconsécrateurs Mgr Michel Bernard, alors archevêque de Brazzaville, et Mgr Pierre Bonneau, alors évêque de Douala. C'est le premier évêque camerounais ; il sera père conciliaire au concile Vatican II[4].
  • Le Bureau international catholique de l'enfance organise en janvier 1957 une conférence à Yaoundé, sur l'enfant Africain.
  • Le 3 avril 1965 est créée Délégation Apostolique de l'Afrique Centrale et Cameroun dont la résidence est à Yaoundé.
  • Le 26 avril 1966 est nommé le premier Aumônier des Forces Armées.
  • Le 25 janvier 1969, Mgr Sergio Pignedoli, alors secrétaire de la Congrégation pour l'évangélisation des peuples, inaugure le Grand Séminaire de Nkolbisson.
  • Le 9 mai 1973, au Centre Jean XXIII à Mvolyé se déroule un séminaire œcuménique sur les chrétiens dans le développement national
  • Le 7 décembre 1977, l'archidiocèse entre solennellement en synode diocésain.
  • Le 28 février 1980, l'organisation de l'enseignement catholique reçoit l'agrément de l'État.
  • Le 14 avril 1982, 4 provinces ecclésiastiques sont créées au Cameroun : Bamenda, Douala, Garoua et Yaoundé (un cinquième rejoindra la liste en 1994, celui de Bertoua).
  • En 1985, le pape Jean-Paul II rend visite au Cameroun du 10 au 14 août, à Yaoundé[5].
  • En 1988, se célèbre le 1er centenaire de l'Église Catholique au Cameroun.
  • En 1990, commence la démolition de l'église de Mvolyé devenue dangereuse, elle sera remplacée par un sanctuaire marial devenu basilique mineure en 2006.
    • La même année, commence la construction de l'Institut catholique de Yaoundé, qui ouvre ses portes le 30 septembre 1991, et qui devient l'Université catholique d'Afrique centrale, dont le chancelier est l'archevêque de Yaoundé[6].
  • En 1995, le pape Jean-Paul II visite le Cameroun du 14 au 16 septembre[7].
  • En 2009, le pape Benoît XVI a passé quatre jours de visite à Yaoundé, les 17-20 mars[8].

Archevêques[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Liste des archevêques de Yaoundé.

Diocèses suffragants[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Source[modifier | modifier le code]

  1. (it) Salle de presse du Saint-Siège, « Rinunce e nomine », sur press.vatican.va,‎ (consulté le 31 octobre 2014)
  2. « Historique de l'Archidiocèse » (consulté le 1er mars 2013)
  3. (en) « Yaoundé (Archdiocese) Catholic-Hierarchy » (consulté le 22 février 2013)
  4. Il avait été nommé évêque titulaire de Cyparissia et auxiliaire de Yaoundé le 3 juillet 1955, cf (en) « Bishop Paul Etoga » (consulté le 1er mars 2013)
  5. (en) « Special Celebrations in 1985 » (consulté le 1er mars 2013)
  6. « UCAC administration générale » (consulté le 1er mars 2013)
  7. (en) « Special Celebrations in 1995 » (consulté le 1er mars 2013)
  8. (en) « Special Celebrations in 2009 » (consulté le 1er mars 2013)

Liens externes[modifier | modifier le code]