Archidiocèse de Palerme

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Archidiocèse de Palerme
(la) Archidiœcesis Panormitana
Informations générales
Pays Drapeau de l'Italie Italie
Archevêque Mgr Corrado Lorefice
Langue(s) liturgique(s) italien
Superficie 1 366 km2
Création du diocèse Ier siècle
Élévation au rang d'archidiocèse XIe siècle
Patron Immaculée Conception, Mamilien (it)
Province ecclésiastique région ecclésiastique de Sicile
Diocèses suffragants Monreale
Cefalù
Mazara del Vallo
Trapani
Adresse Corso Vittorio Emanuele 461, 90134 Palermo
Site web site officiel
Statistiques
Population 933 501 hab.(2016)
Population catholique 890 000 fidèles(2016)
Pourcentage de catholiques 95,3 %
Nombre de paroisses 174
Nombre de prêtres 230
Nombre de diacres 41
Nombre de religieux 307
Nombre de religieuses 940
(en) Notice sur www.catholic-hierarchy.org

L' archidiocèse de Palerme (en latin : Archidiœcesis Panormitana ; en italien : Arcidiocesi di Palermo) est un archidiocèse métropolitain de l'Église catholique d'Italie appartenant à la région ecclésiastique de Sicile.

Territoire[modifier | modifier le code]

Région ecclésiastique de Sicile
  •      Archidiocèse de Palerme
  •      Suffragants

Il est situé dans une partie de la ville métropolitaine de Palerme, les autres parties de cette ancienne province de Palerme sont partagées par l'éparchie de Piana degli Albanesi, les diocèses de Caltanissetta et de Cefalù et l'archidiocèse de Monreale, ces deux derniers étant ses suffragants tout comme les diocèses de Mazara del Vallo et Trapani. Son territoire comprend 1 366 km2 divisé en 178 paroisses regroupées en 6 archidiaconés.

L'évêché est à Palerme avec la cathédrale de l'Assomption où se trouve les reliques de sainte Rosalie de Palerme, patronne de la Sicile ; le sanctuaire de sainte Rosalie (it) sur le Mont Pellegrino, où elle a vécu dans une grotte, est un autre lieu de pèlerinage à la sainte.

Histoire[modifier | modifier le code]

Le diocèse est érigé au Ier siècle. Selon la tradition, le 1er évêque est envoyé par saint Pierre. La première mention historique du siège de Palerme est dans une lettre du pape Léon Ier, datée de 442 ou 443 et adressée à l'évêque Pascasino du diocèse de Lilibeo (it). Lors de l'occupation arabe, il n'y a pas d'évêques de Palerme ; Au milieu du XIe siècle, Palerme est élevée au rang d'archidiocèse métropolitain. En 1049, le pape nomme Humbert de Moyenmoutier comme archevêque mais les Normands ne l'autorise pas à débarquer en Sicile. La succession épiscopale ne reprend qu'en 1065 avec l'archevêque Nicodème. En 1176, l'archidiocèse cède son territoire de Corleone à l'archidiocèse de Monreale .

Le 7 juillet 1775, à la demande de Ferdinand III de Sicile, le pape Pie VI unit aeque principaliter l'archidiocèse de Palerme avec celui de Monreale par le bref apostolique Apostolici suscepti. Cette union prend fin le 2 mars 1802 quand le pape Pie VII, par la bulle Imbecillitas humanae mentis, replace Monreale comme siège métropolitain indépendant. Le 26 octobre 1937, les paroisses byzantines sont cédées au profit de l'éparchie de Piana degli Albanesi.

Évêques et archevêques de Palerme[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Liste des archevêques de Palerme.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sources[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]