Archidiocèse de Monaco

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Archidiocèse de Monaco
(la) Archidioecesis Monoecensis
La cathédrale Notre-Dame-Immaculée de Monaco.
La cathédrale Notre-Dame-Immaculée de Monaco.
Informations générales
Pays Monaco
Archevêque Mgr Bernard Barsi
Langue(s) liturgique(s) français
Superficie 2 km2
Création du diocèse
Élévation au rang d'archidiocèse
Diocèses suffragants aucun
Adresse Archevêché de Monaco
1, rue de l'Abbaye
B.P. 517
98015 Monaco CEDEX
Site web http://www.diocese.mc/
Statistiques
Population 32 000 hab.
Population catholique 29 000 hab.
Pourcentage de catholiques 90,6 %
Nombre de paroisses 6
Nombre de prêtres 26
Nombre de diacres 3
Nombre de religieux 5
Nombre de religieuses 15
(en) Notice sur www.catholic-hierarchy.org

L'archidiocèse de Monaco (en latin : archidioecesis Monoecensis) est une circonscription territoriale de l'Église catholique. Il couvre le territoire de la principauté de Monaco et directement rattaché au Saint-Siège.

Érigée en 1868, l'abbaye territoriale des Saints-Nicolas-et-Benoît (abbatia Sanctorum Nicolai et Benedicti) est élevée au rang de diocèse (dioecesis Monoecensis) dès 1887 puis d'archidiocèse en 1981.

Histoire brève[modifier | modifier le code]

Par le décret Pastoris aeterni du [1], la Sacrée Congrégation consistoriale érige l'abbaye territoriale des Saint-Nicolas-et-Benoît. Administrée par un abbé mitré, son territoire couvre la principauté de Monaco.

Le diocèse de Monaco naît, à l'issue de longues négociations, avec la bulle pontificale Quemadmodum Sollicitus Pastor de Léon XIII, datée du . La bulle érige l'abbaye nullius dioecesis créée en 1868, et administrée alors par Mgr Theuret Grand Aumônier du prince - elle avait été administrée auparavant par divers vicaires généraux et par l'évêque de Vintimille (Italie) - , en évêché dépendant directement de Rome.

En 1981, par la bulle Apostolica haec, en date du 30 juillet — dont la forme est celle d'un Traité International — , le pape Jean-Paul II élève le siège épiscopal de Monaco à la dignité de siège archiépiscopal en compensation de la renonciation du Prince au droit de patronat et de collation qu'il exerçait jusqu'alors.

Archevêque[modifier | modifier le code]

Depuis 2000, Monseigneur Bernard Barsi est archevêque de Monaco.

À ce titre, il a présidé aux différents offices du décès du Prince Rainier III, de l'avènement puis de l'intronisation du Prince Albert II.

Il est aussi Grand-Aumônier du Prince de Monaco.

Bien que n'appartenant pas strictement à la Conférence des évêques de France, l'archevêque de Monaco en suit régulièrement les réunions et travaux.

Extension territoriale[modifier | modifier le code]

Le 1er septembre 2001, quatre paroisses limitrophes de la Principauté, Beausoleil, Cap-d'Ail, La Turbie et Peille se regroupent en une seule paroisse, la paroisse du Saint-Esprit. Par convention entre l'évêque de Nice, Mgr Jean Bonfils et l'archevêque de Monaco Mgr Bernard Barsi, cette paroisse est rattachée pastoralement au diocèse de Monaco, tout en restant sous l'autorité juridictionnelle et financière de l'évêché de Nice[2].

Liste des abbés nullius, évêques et archevêques de Monaco[modifier | modifier le code]

  1. Abbés nullius de Monaco :
    1. 1868-1871 : Romaric Flugi. Dom Romaric est le frère du père putatif du poète Guillaume Apollinaire.
    2. 1871-1874 : Léandre de Dou, administrateur de l'abbaye
    3. 1874-1875 : Hildebrand Marie Dell'Oro di Giosuè
    4. 1875-1877 : Laurent Biale, administrateur de l'abbaye et évêque de Vintimille
    5. 1877-1878 : Émile Viale
    6. 1878-1887 : Charles Theuret
  2. Évêques de Monaco :
    1. 1887-1901 : Charles Theuret
    2. 1903-1915 : Jean-Charles Arnal du Curel
    3. 1916-1918 : Gustave Vié
    4. 1920-1924 : Georges Bruley des Varannes
    5. 1924-1936 : Auguste-Maurice Clément
    6. 1936-1953 : Pierre Rivière
    7. 1953-1962 : Gilles Barthe
    8. 1962-1971 : Jean Rupp
    9. 1972-1980 : Edmond Abelé
  3. Archevêques de Monaco :
    1. 1981-1984 : Charles-Amarin Brand
    2. 1985-2000 : Joseph Sardou
    3. 2000- : Bernard Barsi

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Diaconat[modifier | modifier le code]

  • 3 diacres permanents sont au service de l'archidiocèse. Ils ont été nommés dans les paroisses de Saint-Martin-Sacré-Cœur, Sainte Dévote et Saint Nicolas.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (la) Décret Pastoris aeterni, dans Pii IX Pontificis Maximi Acta. Pars prima, Vol. V, Romae 1871, p. 369.
  2. Note sur la paroisse du Saint-Esprit sur le site du diocèse de Monaco

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • série « Histoire des Diocèses de France » no 17 : Les Diocèses de Nice et de Monaco, sous la direction de Françoise Hildesheimer, 387 pages, Beauchêne, Paris, 1984 (voir le chapitre Histoire du diocèse de Monaco par Claude Passet) (ISBN 2-7010-1095-0)
  • H. Chobaut, Essai sur l'autonomie religieuse de la principauté de Monaco jusqu'à la création de l'évêché, 163 pages, Monaco, Imprimerie de Monaco & Paris, Librairie Auguste Picard  ; collection de mémoires et documents historiques « publiés par ordre de S. A. S. le prince Albert Ier ».
  • Claude Passet, « Les Églises et l’État en Principauté de Monaco », European Journal for Church and State Research, Revue Européenne des relations Églises - États, volume 6 (1999), Leuven, Peeters, mars 2001, p. 359-376. Publication de l’European Consortium for Church-State Research auprès de la Katholieke Universiteit Leuven, Faculty of Canon Law [Université Catholique de Louvain, Faculté de droit canon].
  • Claude Passet, « Autour de la candidature de Loisy à l’évêché de Monaco (1902) », Liame, 13, p. 119-153 (Publications de l’Université Paul-Valery Montpellier III).

Liens externes[modifier | modifier le code]