Archevêque d'York

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Les armoiries archiépiscopales : de gueules à deux clefs d'argent passées en sautoir surmontées d'une couronne impériale d'or.

L'archevêque d'York (Archbishop of York en anglais) est le troisième personnage de l'Église d'Angleterre, après le gouverneur suprême de l'Église d'Angleterre (c'est-à-dire le monarque) et l'archevêque de Cantorbéry (le primus inter pares de tous les primats anglicans).

En tant qu'évêque d'un des « cinq grands évêchés » (avec Cantorbéry, Londres, Durham et Winchester), il est ex officio l'un des « Lords spirituels » (et donc membre) de la Chambre des lords. Il porte également le titre de « primat d'Angleterre », tandis que l'archevêque de Cantorbéry est « primat de toute l'Angleterre » (ce qui donne à ce dernier une certaine préséance). Il est, en outre, le métropolite de la province d'York, qui recouvre le tiers septentrional de l'Angleterre.

Liste des archevêques d'York[modifier | modifier le code]

Évêques anglo-saxons[modifier | modifier le code]

Début Fin Nom Remarques
627 633 Paulin Fuit la Northumbrie à la mort du roi Edwin. Considéré comme saint.
vers 664 vers 664 Wilfrid Sacré en Francie après son élection, Chad est élu en son absence. Considéré comme saint.
664/665 vers 669 Chad Démissionne à la demande de l'archevêque Théodore de Cantorbéry. Considéré comme saint.
vers 669 678 Wilfrid Rétabli par l'archevêque Théodore, il est chassé par le roi Ecgfrith.
678 vers 686 Bosa Démissionne à la demande de l'archevêque Théodore. Considéré comme saint.
vers 686 690 / 691 Wilfrid Rétabli par Aldfrith, le successeur d'Ecgfrith, qui finit par le chasser à son tour.
vers 691 Bosa Rétabli par Aldfrith.
706 714 ? Jean de Beverley Transféré depuis Hexham. Démissionne. Mort le . Considéré comme saint.
714 ? 732 Wilfrid II Démissionne. Mort le ou 745. Considéré comme saint.
732 735 Ecgberht Reçoit le pallium et devient le premier archevêque d'York.
Sources :[1]

Archevêques anglo-saxons[modifier | modifier le code]

Début Fin Nom Remarques
735 Ecgberht
/ 767 / 780 Æthelberht Également appelé « Ælberht ».
779 / 780 Eanbald Ier
après 808 Eanbald II
après 808 830 × 837 Wulfsige
837 854 Wigmund
854 892 ou 900 Wulfhere
900 904 × 928 Æthelbald
904 × 928 931 Hrothweard
931 16 ou Wulfstan Ier Transféré à Dorchester en 954 ?
959 ? Oscytel Transféré depuis Dorchester.
971 971 Edwald Démissionne sitôt élu.
971 Oswald Transféré depuis Worcester, qu'il conserve. Considéré comme saint.
995 Ealdwulf Transféré depuis Worcester, qu'il conserve.
1002 Wulfstan II Transféré depuis Worcester, qu'il conserve jusqu'en 1016.
1023 Ælfric Puttoc Transféré depuis Winchester. Également évêque de Worcester à partir de 1040 ou 1041.
1051 Cynesige
Ealdred Transféré depuis Worcester, qu'il conserve brièvement.
Sources :[2]

De la conquête normande à la Réforme[modifier | modifier le code]

Après la Réforme[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. Keynes 2014, p. 561-562.
  2. Keynes 2014, p. 562-563.

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • (en) Simon Keynes, « Appendix II: Archbishops and Bishops, 597–1066 », dans Michael Lapidge, John Blair, Simon Keynes et Donald Scragg (éd.), The Wiley Blackwell Encyclopedia of Anglo-Saxon England, Wiley Blackwell, , 2e éd. (ISBN 978-0-470-65632-7).