Archelaphe bella

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis Archelaphe)
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Archelaphe bella
Description de l'image Defaut 2.svg.
Classification selon ReptileDB
Règne Animalia
Embranchement Chordata
Classe Reptilia
Sous-classe Lepidosauria
Ordre Squamata
Sous-ordre Serpentes
Infra-ordre Alethinophidia
Famille Colubridae
Sous-famille Colubrinae

Genre

Archelaphe
Schulz, Böhme & Tillack, 2011

Synonymes

  • Maculophis Burbrink & Lawson, 2007

Nom binominal

Archelaphe bella
(Stanley, 1917)

Synonymes

  • Coronella bella Stanley, 1917
  • Coluber leonardi Wall, 1921
  • Elaphe leonardi (Wall, 1921)
  • Elaphe leonardi chapaensis Bourret, 1934
  • Maculophis bella (Stanley, 1917)
  • Elaphe bella (Stanley, 1917)

Archelaphe bella, unique représentant du genre Archelaphe, est une espèce de serpents de la famille des Colubridae[1].

Répartition[modifier | modifier le code]

Cette espèce se rencontre[1] :

Liste des sous-espèces[modifier | modifier le code]

Selon Reptarium Reptile Database (12 février 2014)[2] :

  • Archelaphe bella bella (Stanley, 1917)
  • Archelaphe bella chapaensis (Bourret, 1934)

Taxinomie[modifier | modifier le code]

Cette espèce a été, en 2007, classée sous le genre monotype Maculophis par Burbrink et Lawson[3], toutefois Böhme et De Pury[4] en 2011 ont déclaré nomen nudum le genre Maculophis et Maculophis bella et ont proposé en remplacement le genre Archelaphe.

Étymologie[modifier | modifier le code]

Le genre Archelaphe, du grec ἀρχαῖος, arkhaios, « du début, ancien, vieux », et Elaphe, le nom d'un genre de la famille de Colubridae, a été choisi en référence à la position basale du clade Archelaphe dans l'arbre phylogénétique des Elaphe.

Publications originales[modifier | modifier le code]

  • Bourret, 1934 : Notes herpétologiques sur l'Indochine Française II. Sur quelques serpents des montagnes du Tonkin. Bulletin Général de l'Instruction Publique, Hanoi, vol. 1934, p. 149-157.
  • Schulz, Böhme & Tillack, 2011 : Hemipenis Morphology of Coronella bella Stanley, 1917 with Comments on Taxonomic and Nomenclatural Issues of Ratsnakes (Squamata: Colubridae: Colubrinae: Elaphe Auct.). Russian Journal of Herpetology, vol. 18, no 4, p. 273–283.
  • Stanley, 1917 "1916" : Two new species of Chinese snakes. Journal of the North-China Branch Royal Asiatic Society, Shanghai, vol. 47, p. 83-84.

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b Reptarium Reptile Database, consulté lors d'une mise à jour du lien externe
  2. Reptarium Reptile Database, consulté le 12 février 2014
  3. Burbrink & Lawson, 2007 : How and when did Old World ratsnakes disperse into the New World? Molecular Phylogenetics and Evolution, vol. 43, no 1, p. 173-189 (texte intégral).
  4. Böhme & De Pury, 2011 : A note on the generic allocation of Coluber moilensis Reuss 1834 (Serpentes: Psammophiidae). Salamandra, vol. 47,no  2, p. 120-123.