Archéologie spatiale

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

L'archéologie spatiale est une approche spécifique de l'archéologie utilisant des images satellites ou photos aériennes, afin de trouver des indices sur les sites perdus de civilisations disparues[1],[2]. Elle peut aussi faire appel à d'autres moyens de télédétection (par exemple l'imagerie infrarouge)[3].

L'utilisation des techniques de télédétection permet aux archéologues de découvrir des données uniques[4],[5] qui sont impossibles à obtenir en utilisant les techniques traditionnelles de fouilles archéologiques.

Techniques[modifier | modifier le code]

Les techniques employées peuvent utiliser l'imagerie satellite ou la photographie aérienne ou la combinaison des deux.

Les méthodes géophysiques utilisant le radar à pénétration de sol ainsi que le magnétomètre sont également utilisées pour l'imagerie archéologique, bien que celles-ci sont parfois considérées comme touchant plus à la télédétection, et leur utilisation est généralement considérée comme une discipline à part entière.

Exemples d'applications régionales[modifier | modifier le code]

Égypte[modifier | modifier le code]

Dr Sarah Parcak utilise des satellites qui ont été initialement conçus pour l'armée pour tenter de découvrir les colonies perdues, des tombeaux et des pyramides dans les sables du nord du delta du Nil en Égypte[2],[6],[7],[8].

Italie[modifier | modifier le code]

Sarah Parcak tente d'éclairer l'énigme de Portus au temps de la Rome antique, et de comprendre la localisation du grand port de commerce ainsi que son organisation (et l'emplacement du phare légendaire de Portus)[9].

Références[modifier | modifier le code]

  1. (en) PHTV, « Sarah Parcak: Archeology from space », sur www.pasthorizons.tv, (consulté le 16 octobre 2014)
  2. a et b (en) « Sarah Parcak, Space Archaeologist », sur www.sarahparcak.com (consulté le 17 octobre 2014)
  3. Galaxien, « Les derniers trésors d'Égypte : Archéologie de l'espace », sur www.inexplique-endebat.com, (consulté le 16 octobre 2014)
  4. « Information spatiale et archéologie », sur www.actes-sud.fr (consulté le 16 octobre 2014)
  5. « Préface : Information spatiale et archéologie », sur www.actes-sud.fr (consulté le 16 octobre 2014)
  6. « L'incroyable découverte de Sarah Parcak », sur www.mystere-tv.com, (consulté le 17 octobre 2014)
  7. AFP, « Dix-sept pyramides découvertes en Egypte grâce à un satellite de la Nasa », sur www.lexpress.fr, (consulté le 17 octobre 2014)
  8. Julien Vlassenbroek, « Egypte: Une "archéologue spatiale" découvre 17 pyramides perdues », sur www.rtbf.be, (consulté le 17 octobre 2014)
  9. « L'Empire romain vu du ciel », sur www.lefigaro.fr, (consulté le 5 octobre 2014)