Archéologie environnementale

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

L’archéologie environnementale est la partie de l'archéologie qui a pour objet d'étude l'environnement passé (faune, flore, fonge, microbes, écosystèmes, paysages, climat, etc.) et de ses interactions avec l'Homme (relations prédateurs-proie, exploitation des milieux et ressources naturelles, agriculture, chasse, pêche, nécrophagie, élevage, sédentarisation ou nomadisme, etc.) au cours des âges.

Comprendre le passé (par exemple comment l'homme et les sociétés passées se sont (ou non) adaptés aux périodes passées de glaciations et de réchauffement climatique, de surexploitation de ressources naturelles, alors que son environnement évoluait fortement) est aussi un moyen de préparer l'avenir.

Outils et méthodes[modifier | modifier le code]

Les approches sont pluri- et interdisciplinaire (sciences de la vie, sciences de la terre, sciences humaines, sciences sociales…) et s'appuient sur différentes disciplines de l'archéologie ou complémentaires

Notes et références[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Dabas M. et al. 2006 - La prospection, Paris, Errance, Collection Archéologiques, 2e, 248 p.
  • Demoule J.-P. (dir.) 2002 - Guides des méthodes de l’archéologie, Paris, 296 p.

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]