Arcadi et Boris Strougatski

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Arcadi et Boris Strougatski
Description de cette image, également commentée ci-après
Boris Strougatski en 2006
ArcadiBoris
Naissance
Drapeau de l'URSS Batoumi, RSS de Géorgie

Drapeau de l'URSS Léningrad, RSFS de Russie
Décès (à 66 ans)
Drapeau de l'URSS Moscou, RSFS de Russie
(à 79 ans)
Drapeau de la Russie Saint-Pétersbourg, Russie
Activités Romanciers
Langue d'écriture Russe
Genres Science-fiction et sociologie

Œuvres principales

Les frères Arcadi et Boris Strougatski (Arcadi 1925-1991 et Boris 1933-2012[1]) sont des écrivains soviétiques de science-fiction.

Biographies[modifier | modifier le code]

2017-fr.wp-orange-source.svg
Cette section ne cite pas suffisamment ses sources (janvier 2014)
Pour l'améliorer, ajoutez des références vérifiables [comment faire ?] ou le modèle {{Référence nécessaire}} sur les passages nécessitant une source.

Le père d'Arcadi et Boris Strougatski a échappé aux purges staliniennes, mais n'a pas survécu au siège de Leningrad pendant la Grande Guerre patriotique.

Arcadi devient traducteur pour l'armée, spécialisé notamment dans le japonais. Son frère cadet Boris devient pour sa part astrophysicien. Leurs métiers se complétant, ils collaborent à partir de 1958 pour écrire de la science-fiction.

Dans leurs romans, ils cherchent un idéal, mais n'épargnent pas le régime soviétique qui commence à les censurer en 1969. Ils écrivent alors clandestinement une partie de leur œuvre, partiellement diffusée sous le manteau, puis publient de nouveau au grand jour dans les années 1980 avec la glasnost ; leurs œuvres sont traduites et publiées par les éditions officielles soviétiques (Éditions en langues étrangères puis Radouga), ce qui les fait connaître au-delà des frontières de leur pays.

Œuvres[modifier | modifier le code]

Romans[modifier | modifier le code]

Recueils[modifier | modifier le code]

Nouvelles[modifier | modifier le code]

  • Le Chemin d'Amalthée , trad. Louis Gaurin et Véra Gopner, in Le Chemin d'Amalthée : anthologie de nouvelles russes, 1959, Éditions en Langues étrangères
  • Le Cône blanc de l'Alaïde, trad. Francis Cohen, in Les Meilleures histoires de science-fiction soviétique, 1963, Robert Laffont


  • D'ailleurs, trad. Alain Cappon, in Antarès n°37-38, 1991
  • Le Grand C.I.D., trad. Francis Cohen, in Les Meilleures histoires de science-fiction soviétique, 1963, Robert Laffont
  • L'Inquiétude, trad. Viktoriya Lajoye, in L’Escargot sur la pente (Leningrad, 1966), Denoël, coll. Lunes d'encre, 2013
  • La Marque de l'ailleurs, trad. André Cabaret, Antarès n°13, 1984
  • Réflexe spontané, trad. Louis Gaurin et Victor Joukov, in Le Messager du Cosmos, anthologie, Éditions en langues étrangères, Moscou
  • Sciences naturelles dans le monde des esprits, trad. André Cabaret, Antarès n°22, 1986
  • Six allumettes, trad. Louis Gaurin, in Cor Serpentis, anthologie, Éditions en langues étrangères, Moscou, 1963
  • Autour de la cyclotation, trad. Viktoriya et Patrice Lajoye, Galaxies n°22, 2013
  • Tentative de fuite, trad. André Cabaret, Antarès n°28 et 29, 1987-1988
  • Une Gigantesque fluctuation, trad. Bernadette du Crest, in Maxim Jakubowski, Vingt maisons du Zodiaque, Denoël, Présence du Futur, 1979

Scénarios de films[modifier | modifier le code]

  • La Machine des désirs (scénario de Stalker d'Andreï Tarkovski), trad. Alain Cappon, Proxima n°3, 1984
  • Sorcière (premier scénario, non retenu, de Le Sacrifice d'Andreï Tarkovski), trad. Viktoriya et Patrice Lajoye, Galaxies n°11, 2011

Œuvres en solo de Boris Strougatski[modifier | modifier le code]

Œuvres en solo d'Arcadi Strougatski[modifier | modifier le code]

  • Détails de la vie de Nikita Vorontsov, trad. Viktoriya et Patrice Lajoye, Lunatique n°81, 2008

Adaptations cinématographiques[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]