Arc de Galère

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
image illustrant la Grèce image illustrant la liste du patrimoine mondial image illustrant l’Empire byzantin
Cet article est une ébauche concernant la Grèce, la liste du patrimoine mondial et l’Empire byzantin.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?) selon les recommandations des projets correspondants.

L'arc et la Rotonde.

L'arc de Galère (en grec moderne : Αψίδα του Γαλέριου) est un monument tétrarchique de Thessalonique construit entre 299 et 305. Contrairement à son appellation, il ne s'agit pas d'un arc de triomphe mais de la dernière baie restante d'un tétrapyle.

L'arc[modifier | modifier le code]

Les bas-reliefs qui recouvrent les piles de l'arc, bien que très endommagés, en font un des monuments les plus importants de la Tétrarchie encore existants. Dédicacé en 330, l'arc a été élevé en hommage à Galère pour célébrer sa campagne contre les Perses et les Sassanides. Le monument était un octopyle : de ses huit parties, il ne reste que l'arche centrale et un pilier. La maçonnerie est entourée de briques et recouverte de marbre. Un des éléments représente le Tigre ; Galère est figuré en plusieurs endroits.

La rotonde[modifier | modifier le code]

La rotonde se situe à 125 m au nord de l'arc. Elle fut vidée avant d'être convertie en église chrétienne, vers 411, sous le règne de Constantin ; elle était rehaussée de nombreuses mosaïques dont il ne reste que peu d'éléments. Elle fut reconvertie en mosquée en 1590 sous le nom de Suleyman Hortaji Effendi, alors que la ville devenait ottomane : un minaret lui fut à ce moment adjoint. La ville reprise par les Grecs en 1912, la rotonde devient l'église Saint-Georges. Elle fut endommagée par un tremblement de terre en 1978. En 2004, elle a été restaurée et le minaret consolidé. Elle sert exceptionnellement à des célébrations orthodoxes.

Classement[modifier | modifier le code]

L'arc de Galère ainsi que la rotonde Saint-Georges voisine sont inscrits sur la liste du patrimoine mondial de l'UNESCO depuis 1988 au sein du bien intitulé « Monuments paléochrétiens et byzantins de Thessalonique ».

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Sur les autres projets Wikimedia :

  • (en) Alexander Kazhdan (dir.), The Oxford Dictionary of Byzantium, Oxford, Oxford University Press, , 3 vols. (ISBN 978-0-19-504652-6), s. v. Arch of Galerius, vol. 1, 160 ;
  • (el) Χαράλαμπος Ι. Μακαρόνας, «Η Καμάρα, το θριαμβικό τόξο του Γαλερίου στη Θεσσαλονίκη» Θεσσαλονίκη, 1969 ;
  • (de) H. P. Laubscher, Der Reliefschmuck des Galeriusbogens in Thessaloniki, Berlin, 1975 ;
  • (en) M. Rothman, « The Thematic Organization of the Panel Reliefs of the Arch of Galerius », American Journal of Archaeology 81, 1977, 427-454.