Arbre d'Hippocrate

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
image illustrant le bois et la forêt image illustrant la Grèce
Cet article est une ébauche concernant le bois et la forêt et la Grèce.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?) selon les recommandations des projets correspondants.

Arbre d'Hippocrate
Le platane d'Hippocrate
Le platane d'Hippocrate
Géographie
Pays Drapeau de la Grèce Grèce
Périphérie Égée-Méridionale
Nome Dodécanèse
Coordonnées géographiques 36° 53′ 34″ N 27° 17′ 16″ E / 36.8927, 27.2878
Caractéristiques
Espèce Platane
Circonférence maximale 12 m
Intérêt Possible déscendant de l'arbre sous lequel Hippocrate enseignait la médecine
Âge 500 ans

Géolocalisation sur la carte : Grèce

(Voir situation sur carte : Grèce)
Arbre d'Hippocrate

L’arbre d'Hippocrate est un platane sous lequel, selon la légende, Hippocrate aurait enseigné à ses élèves la médecine. Paul de Tarse aurait, prétendument, également enseigné sous cet arbre[1]. L'arbre, situé sur l'île grecque de Cos, est un platane d'Orient (Platanus orientalis). Avec un tronc d'un diamètre d'environ 12 m, cet arbre est réputé être le plus grand platane d'Europe[1].

Présentation[modifier | modifier le code]

Ce platane se trouve sur la platía Platanou (place du platane), face au château des Chevaliers, et à côté de la mosquée Hassan, au centre de la ville de Cos. L'arbre actuel n'est âgé que d'environ 500 ans[2], mais pourrait être un descendant de l'arbre originel qui se trouvait prétendument en cet endroit il y a 2400 ans, à l'époque d'Hippocrate[3]. Avec le temps l'arbre est devenu creux et certaines de ses branches sont supportées par des tuteurs métalliques.

Une fontaine avec des gravures en arabe a été placé à côté de l'arbre par l'ancien gouverneur turc Gazi Hassan[2] lors de la période ottomane de l'île.

Dérivés de l'arbre[modifier | modifier le code]

L'Association médicale de Cos a fait don d'un marteau de président en bois de l'arbre au président de l'association médicale canadienne en 1954[4],[5]. Un morceau de l'arbre a été donné par l'île de Cos à la National Library of Medicine des États-Unis et a été planté le dans les jardins de l'institution[6],[7].

Des morceaux ou des graines de l'arbre peuvent entre autres être trouvés :

Amérique du Nord
Europe 
En Océanie 

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b (en) « HIPPOCRATES PLANE TREE - KOS GREECE » (consulté le 22 septembre 2006)
  2. a et b Bartho Hendriksen et Leo Platvoet, Ródos, Kós & Dodekánisos, Amsterdam, Babylon-De Geus, (ISBN 978-90-6222-518-7), p. 69
  3. « http://www.platanos-kos.gr/album/newphoto/DSC00182.jpg » (ArchiveWikiwixArchive.isGoogleQue faire ?), consulté le 20130318
  4. (en) « Brief History », The College of Family Physicians of Canada,‎ (consulté le 22 septembre 2006)
  5. (en) M.D. Sheldon Rubenfeld, « HEALING BY KILLING: MEDICINE IN THE THIRD REICH », Houston Medicine Magazine,‎ (consulté le 22 septembre 2006)
  6. (en) United States National Library of Medicine, « Objects of Art: Tree of Hippocrates », United States National Institutes of Health,‎ (consulté le 22 septembre 2006)
  7. (en) Ann Williams, « FYI archives, 6 septembre 2006 », The University of Utah,‎ (consulté le 22 septembre 2006)
  8. (en) « ALABAMA’S FAMOUS & HISTORIC TREE PROGRAM - 2003 » [PDF], Alabama Forestry Commission (consulté le 22 septembre 2006)
  9. (en) « AHEPA Organization Donates Statue of Hippocrates », University of Michigan Health History Research Center (consulté le 22 septembre 2006)
  10. (en) « Hippocrates Tree to be Planted, Blessed at Medical School », Mercer University (consulté le 22 septembre 2006)
  11. « http://southmed.usouthal.edu/com/thebeat/apr97/clikas.htm » (ArchiveWikiwixArchive.isGoogleQue faire ?), consulté le 20130318
  12. « http://web.uvic.ca/forbiol/news/Treewalk.pdf » (ArchiveWikiwixArchive.isGoogleQue faire ?), consulté le 20130318
  13. (en) « Yale Medicine, Spring 2006, archives », Yale Medicine,‎ (consulté le 22 septembre 2006)
  14. (en) « Christine Borland », York University Art Gallery (consulté le 22 septembre 2006)
  15. « http://www.racgp.org.au/Content/NavigationMenu/Publications/AustralianFamilyPhys/2006issues/20060906/20060906kidd.pdf » (ArchiveWikiwixArchive.isGoogleQue faire ?), consulté le 20130318
  16. (en) David J Tiller, Rick McLean et Bruce C Harris, « Hippocrates came across our desks », Medical Journal of Australia,‎ , p. 602 (lire en ligne)

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Sources[modifier | modifier le code]