Aranui

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
image illustrant un bateau ou un navire image illustrant la Polynésie française
Cet article est une ébauche concernant un bateau ou un navire et la Polynésie française.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?) selon les recommandations des projets correspondants.

Aranui 3
Image illustrative de l'article Aranui

Type Cargo mixte
Histoire
Chantier naval Severnav S.A.,Turnu Severin, Roumanie
Lancement 2002
Statut En service
Caractéristiques techniques
Longueur 117 m (hors-tout)
Maître-bau 17 m
Tirant d'eau 5,20 m
Déplacement 3 800 t
Port en lourd 3200 t
Tonnage 7325 (brut), 2197 (net)
Propulsion Moteur diesel MAK 8M32
Puissance 3840 kW
Vitesse 15 nœuds
Caractéristiques commerciales
Pont 7
Passagers 200
Carrière
Armateur Compagnie Polynésienne de Transport Maritime (CPTM)
Pavillon France
IMO 9245354

Aranui est le nom de plusieurs navires qui ont assuré, assurent et assureront la liaison entre Papeete (Tahiti) et les îles Marquises, en Polynésie française.

L’actuel Aranui III est un cargo mixte de 117 mètres navigant sous pavillon français et pouvant accueillir 200 passagers. Il a succédé à l’Aranui I et à l’Aranui II. L’Aranui III a été construit à Turnu Severin en Roumanie pour la CPTM, livré avec son ingénieur-constructeur Gheorghe Nemeșu qui travaille toujours à bord et s'est établi en Polynésie française[1], et mis en service sur la ligne en janvier 2003.

Il joue un rôle vital dans le ravitaillement des îles Marquises et assure le transport des marchandises et des passagers. Il dessert également Fakarava et Rangiroa dans l'archipel des Tuamotu. Par ailleurs il permet de faire une croisière de 14 jours et 13 nuits depuis Papeete dans les îles citées.

L' Aranui V lors de son arrivée dans les eaux polynésiennes fin 2015

L' Aranui III sera remplacé par l'Aranui V en 2016[2]. L'inauguration officielle de l'Aranui V, construit à Rongcheng, en Chine, a eu lieu le 8 décembre 2015 à Papeete[3].

L’Aranui III au déchargement dans le port de Hakahau, Ua Pou, îles Marquises

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. [1]
  2. https://aranui.com/navire/
  3. Noémie Debot-Ducloyer, « Aranui 5 inauguré en grande pompe », sur TAHITI INFOS, les informations de Tahiti (consulté le 3 avril 2016)

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • L'Express Mag du 25 mai 2006.

Webographie[modifier | modifier le code]