Araniko

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Araniko
Image dans Infobox.
Statue d'Anaiko dans le temple Miaoying de Pékin
Biographie
Naissance
Décès
Nom dans la langue maternelle
अरनिकोVoir et modifier les données sur Wikidata
Activités

Araniko (népalais : अरनिको), Aniko ou encore Anige chinois : 阿尼哥 ; pinyin : ānígē), né en 1245 dans la vallée de Katmandou et décédé en 1306 à Khanbalik (ou Cambaluc, actuelle Pékin), est une importante figure des arts népalais au Népal, au Tibet, dans le Chine de la Dynastie Yuan et dans l'Empire mongol. C'est un Newar, une population du Népal présente depuis au moins le XIIe siècle dans la vallée de Katmandou.

Il est notamment l'architecte de la stupa blanche du Temple Miaoying, également appelé temple de la stupa blanche.

Biographie[modifier | modifier le code]

Né dans la vallée de Katmandou sous le règne d'Abhaya Malla de la Dynastie Malla, il est envoyé sous le règne de Jaya Bhim Dev Malla, sur un projet de construction de stupa d'or au Tibet, où il est initié à la vie monastique. Du Tibet, il part ensuite plus au nord de la Chine pour travailler à la cour de l'empereur mongol Kubilai Khan, fondateur de la dynastie Yuan (1279 – 1368) et régnant à Khanbalik ou Dadu (aujourd'hui Pékin). Araniko y apporte la tradition artistique trans-himalayenne afin d'influencer l'art chinois. Des années plus tard, sous la Chine dirigée par les Mongols, il retourne au laïcat et épouse une fille mongole. Il se marie également avec sept autres femmes avec, lesquelles il a en tout six garçons et huit filles.

Il meurt à Khanbalik en 1306.

Hommages[modifier | modifier le code]

Chörten (ou stūpa blanche conçue par Araniko, à Pékin, dans l'actuel temple Miaoying

La partie népalaise de la route Lhassa – Katmandou, tronçon de la route asiatique AH42, est également appelée autoroute Araniko en hommage à cet artiste.

Œuvres[modifier | modifier le code]

Portrait de Kubilai Khan par Araniko

Annexes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • (ne) Satyamohana Jośī (सत्यमोहन जोशी) (trad. Aṇurāja Jośī (अणुराज जोशी)), अरनिकोकृत श्वेतचैत : महाकाव्य / Arnico krita sweta chaitya : an epic on Arnico's White Dagoba, तलेजु प्रकाशन,‎ [1]
  • (en) Jing, « The Portraits of Khubilai Khan and Chabi by Anige (1245-1306), a Nepali Artist at the Yuan Court », Artibus Asiae, vol. 54, nos 1/2,‎ , p. 40–86

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. सत्यमोहन जोशी ; अनुवादक, अणुराज जोशी, « अरनिकोकृत श्वेतचैत : महाकाव्य », sur ac.jp, तलेजु प्रकाशन (consulté le 31 août 2020).

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]