Araliaceae

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Les Araliaceae (Araliacées) forment une famille de plantes dicotylédones ; elle comprend quelque 47 genres et 1300 espèces[1]. Ce sont des arbres, des buissons, des lianes, plus rarement des plantes herbacées, en majorité des régions subtropicales, à feuilles alternes ou composées et fleurs actinomorphes et pentamères (formule florale : 5 S + 5 P + 5 E + 5 C).

En région tempérée, cette famille est représentée par le genre Hedera (lierre). Les plantes de cette famille, en dehors du ginseng, genre Panax, sont surtout utilisées comme plantes ornementales d'intérieur ou en aménagement paysager (Schefflera, Fatsia japonica, Eleutherococcus, Aralia)[2].

Les Araliaceae et Apiaceae sont un exemple des difficultés que les systématiciens rencontrent pour expliciter les relations évolutives entre deux familles botaniques proches[3].

Description[modifier | modifier le code]

L'appareil végétatif est souvent parcouru de canaux sécréteurs sécréteurs de gommes-résines ou d'huiles essentielles, certaines d'entre elles étant très aromatiques[4]. Les feuilles, souvent très grandes, sont différemment composées (pennées, bipennées, tripennées ou digitées). Leur long pétiole est entouré de stipules ou de gaines stipulaires[5].

L'inflorescence, grande, est généralement une ombelle, parfois un épi ou faisceaux d'épis. Les petites fleurs hermaphrodites et pédicellées sont actinomorphes, dialysépales (calice souvent à petites dents, adné à l'ovaire) et dialypétales (étamine alternipétales à anthères dorsifixes et à déhiscence longitudinale), isostémones et épigynes. La pollinisation est entomophile. L’ovaire infère pluriloculaire est surmonté d'un stylopode. La placentation est axile, avec un ovule par loge, pendant, anatrope, et unitégumenté[6].

Formule florale[5] :

Le fruit est une drupe (ou une « pseudo-drupe » avec autant de noyaux — pyrènes — que de carpelles) ou une baie, rarement schizocarpe. Les graines possèdent un petit embryon entouré par un albumen huileux[5].

Liste des genres[modifier | modifier le code]

Selon Catalogue of Life (7 mai 2017)[7] :

Selon Kew Garden World Checklist (14 avr. 2010)[8] :

Selon Angiosperm Phylogeny Website (14 avr. 2010)[9] :

Selon NCBI (14 avr. 2010)[10] :

Selon DELTA Angio (7 mai 2017)[11] :

Selon ITIS (7 mai 2017)[12] :

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Michel Botineau, Botanique systématique et appliquée des plantes à fleurs, Lavoisier, (lire en ligne), p. 1108.
  2. (en) Gurcharan Singh, Plant Systematics: An Intergrated Approach, CRC Press, , p. 648.
  3. (en) G. Plunkett, D. Soltis & P. Soltis, « Clarification of the relationship beteen Apiaceae and Araliaceae based on matK and rbcL sequence data. », American Journal of Botany, vol. 84, no 4,‎ , p. 565.
  4. Encyclopædia universalis, Encyclopædia universalis France, , p. 860.
  5. a b et c Rodolphe-Edouard Spichiger, Vincent V. Savolainen, Murielle Figeat, Daniel Jeanmonod, Botanique systématique des plantes à fleurs, PPUR presses polytechniques, , p. 308.
  6. Michel Botineau, op. cit., p. 1109-1110
  7. Catalogue of Life, consulté le 7 mai 2017
  8. Kew Garden « World Checklist », consulté le 14 avr. 2010
  9. Angiosperm Phylogeny Website, consulté le 14 avr. 2010
  10. NCBI, consulté le 14 avr. 2010
  11. DELTA Angio, consulté le 7 mai 2017
  12. ITIS, consulté le 7 mai 2017

Synonymes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :