Arabes du nord

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Arabes du Nord : descendance de Adnan

Les Arabes du nord (mousta'ribah ou al-Adnani), sont les arabes qui se réclamaient de la descendance d'Adnan et par lui d'Ismaël fils d'Abraham et qui occupaient le Nord de l'Arabie, le Hedjaz et al-Yamama. Ils entretenaient une rivalité avec les « Arabes du sud » (al Arab al Aribah) qui se revendiquaient être les descendants de Qahtan, et par lui du prophète Houd, et affirmaient être les représentants des arabes de « pure souche »[1].

C'est au sein de ce groupe ethnique que naquit Fihr ibn Malik surnommé Quraych (en arabe: قريش Qurayš, qui signifie littéralement « petit requin »). Selon les sources arabes traditionnelles, Fihr a mené les guerriers de Kinana et Khuzayma dans la défense de la Kaaba (qui était alors un sanctuaire païen majeur à La Mecque et un lieu de pèlerinage préislamique) , contre les tribus du Yémen (appartenant au groupe des Arabes du sud). Cependant, le sanctuaire et les privilèges qui y sont associés continuent d'être entre les mains de la tribu yéménite Khuza'a .

Six générations après Fihr, Qusay ibn Kilab (قصي بن كلاب), parvient à fédérer ses parents (qui vivaient alors dans des groupes nomades dispersés parmi leurs cousins Kinana) et à prendre à la tribu yéménite des Khuza'a - grâce à une alliance matrimoniale selon la tradition - le contrôle de La Mecque, de ses puits et de la Kaaba. Sa tribu sera alors dénommée Quraych en référence au surnom de Fihr ibn Malik.

Annexes[modifier | modifier le code]

Sources[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Janine Sourdel, Dominique Sourdel, Dictionnaire historique de l'islam, p.683