Arabella Steinbacher

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Arabella Steinbacher
Description de cette image, également commentée ci-après

Arabella Steinbacher en 2014.

Naissance (33 ans)
Munich, Drapeau de Bavière Bavière
Drapeau de l'Allemagne Allemagne
Activité principale Violoniste
Années d'activité Depuis 1999
Site internet arabella-steinbacher.com

Arabella Steinbacher (née à Munich, le 14 novembre 1981), est une violoniste allemande.

Biographie[modifier | modifier le code]

Née d'un père allemand et d'une mère japonaise, tous deux musiciens (le pianiste Alexander Steinbacher et sa mère chanteuse qui a étudié en Allemagne)[1], elle débute le violon à l'âge de trois ans avec un professeur allemand, à l'aide la méthode Suzuki, fondée sur l'écoute et l'imitation ; elle en apprécie immédiatement la sonorité et le timbre[1]. Pour elle, « il était tout à fait normal de faire de la musique à la maison. Pour nous, la musique a toujours été quelque chose comme boire ou se nourrir. Elle était simplement toujours là et je n'ai jamais voulu faire autre chose[1]. »

Dès ses 9 ans, elle étudie auprès d'Ana Chumachenko à l'Académie de musique de Munich[1], et plus tard avec d'Ivry Gitlis et une master-class avec Dorothy DeLay. Elle effectue sa première grande tournée de concerts à 18 ans. En 2003, elle jour le Concerto pour violon de Khatchatourian pour le centenaire du compositeur, sous la direction de Vladimir Fedossejev. En 2004, suite au succès de son interprétation du Concerto pour violon de Beethoven avec l'Orchestre philharmonique de Radio France, sous la direction de Neville Marriner[2], sa carrière est lancée.

Elle a joué avec les orchestres de Londres (London Philharmonic), Dresde, Boston et Chicago (où elle joue sous la direction de Christoph von Dohnányi le Concerto de Sibelius) et travaillé entre autre avec les chefs d'orchestre Colin Davis, Charles Dutoit[2], Lawrence Foster et Marek Janowski. Elle a voyagé en Asie, aux États-Unis, en Russie. Son répertoire est composé de plus de trente concertos pour violon classiques de Bach à Korngold ou Barber et plus modernes, comme ceux de Stravinsky ou Hartmann[2] et Offertoire de Sofia Gubaidulina.

En avril 2011, elle a joué pour la première fois au Carnegie Hall de New York.

Arabella Steinbacher joue avec le Stradivarius « Booth » de 1716, prêté par la Fondation de musique japonaise (Nippon Music Foundation).

Prix et distinctions[modifier | modifier le code]

  • 2000 : Concours International de Violon Joseph Joachim, de Hanovre
  • 2001 : Prix ​​de l'État de Bavière
  • 2001 : Bourse de la Fondation des Amis d'Anne-Sophie Mutter

Discographie[modifier | modifier le code]

Concertos
Musique de chambre

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. a, b, c et d Rigaud 2015, p. 7
  2. a, b et c Rigaud 2015, p. 8

Liens externes[modifier | modifier le code]