Arabe du Golfe

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Arabe du Golfe
لهجة خليجية [lahjat ẖalījīa]
Pays Arabie saoudite, Bahreïn, Émirats arabes unis, Koweït, Oman, Qatar
Typologie VSO flexionnelle
Écriture Alphabet arabe
Classification par famille
Codes de langue
ISO 639-3 afb
IETF afb

L’arabe du Golfe (en arabe : لهجة خليجية, lahjat khalîjîa) est une famille de dialectes arabes parlés dans le Golfe Persique, principalement en Arabie saoudite, à Bahreïn, aux Émirats arabes unis, au Koweït, à Oman, au Qatar, mais également par les bédouins de l'Irak et de la Jordanie.

Description[modifier | modifier le code]

L'arabe du Golfe est très proche de l'arabe littéral, dont il tire une grammaire simplifiée. Cependant, il se distingue par des influences bédouines dans la prononciation :

  • la kâf () est souvent prononcée tch ou dans certaines régions ch ;
    • Exemples : kalb (chien) est prononcé tchalb ou chalb, kabîr (grand) tchabîr, chabîr, ou encore chibîr, min faḍlik (s'il te plaît) min faḍlich ou min faḍlitch...
  • la qâf () de l'arabe littéral est très souvent remplacée par le son g, et parfois j. Prononcer délibérément la qâf est le signe d'un langage volontairement soutenu, le g étant plus neutre, et le j plus familier ;
    • Exemple : qadîm (vieux) est souvent prononcé gadîm, ou plus familièrement jidîm.
  • la jîm () est parfois prononcée y, ou g dans certaines régions d'Oman ;
    • Exemple : jadîd (nouveau) est parfois prononcé yadîd ou yidîd.
  • principalement au Qatar et à Bahreïn, la thâ’ () est remplacé par f, et la dhâl () par un d ;
    • Exemple : thalâtha (trois) et hâdhi (ceci) se prononcent parfois respectivement falâfa, et hâdi.
  • il arrive que les lettres emphatiques ḍâd () et ẓâ’ () soient confondues ;
    • Exemple : ḍârab (il a tapé) et ẓûhr (midi) seront prononcés par certains locuteurs ẓârab et ẓûhr, tandis que d'autres privilégient le ḍâd en prononçant ḍârab et ḍûhr.
  • certains mots féminins qui finissent normalement par une tâ’ marbûṭa () en arabe littéral sont prononcés sans cette dernière.
    • Exemple : samakah (poisson) se prononce samak (ou samatch ou samach), et dajâjah (poule) se prononce dajâj.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • L'arabe des pays du Golfe de poche, Daniel Krasa, Assimil, (ISBN 2-7005-0337-6)
  • Gulf Arabic, Jack Smart & Frances Altorfer, Teach Yourself, (ISBN 0-07-143452-6)
  • Colloquial Arabic of the Gulf and Saudi Arabia, Clive Holes, Routledge, (ISBN 0-415-08027-4)

Articles connexes[modifier | modifier le code]