Ara de Lear

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Anodorhynchus leari

Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Lear.
Anodorhynchus leari
Description de cette image, également commentée ci-après
Ara de Lear
Classification (COI)
Règne Animalia
Embranchement Chordata
Sous-embr. Vertebrata
Classe Aves
Ordre Psittaciformes
Famille Psittacidae
Genre Anodorhynchus

Espèce

Anodorhynchus leari
Bonaparte, 1856

Statut de conservation UICN

( CR )
CR B1ab(iii) :
En danger critique d'extinction

Statut CITES

Sur l'annexe I de la CITES Annexe I , Rév. du 22/10/1987
Illustration d'Edward Lear publiée dans son livre Illustrations of the Family of the Psittacidae, or Parrots en 1832
Aras de Lear dans la Station biologique de Canudos (État de Bahia, Brésil)

L'Ara de Lear ou Ara cobalt (Anodorhynchus leari) appartient au genre Anodorhynchus, tout comme l'Ara hyacinthe dont il est très proche. L'espèce est nommée d'après l'artiste, ornithologue et poète britannique Edward Lear (1812-1888).

Description[modifier | modifier le code]

Cet oiseau mesure près de 75 cm.

Il se distingue de l'Ara hyacinthe par sa coloration tendant plus vers le bleu azur que vers le bleu violet, ainsi que par la couleur de la paupière qui est blanche (tandis que l'Ara Hyacinthe l'a de couleur noire). L'Ara de Lear est de taille nettement inférieure (75 cm) comparé à l'Ara Hyacinthe (95 cm).

Répartition[modifier | modifier le code]

Cet oiseau peuple une aire d'environ 8 000 kilomètres carrés au nord-est de l'État de Bahia au Brésil[1].

Menaces[modifier | modifier le code]

Cet oiseau était considéré en danger critique d'extinction : en 1989[2], moins de 100 individus répartis en petites populations. Les quelques couples existant en captivité ayant des difficultés à se reproduire, il semble peu probable qu'ils puissent être à l'origine d'une réintroduction dans le milieu naturel[1].

Son statut de conservation a été réévalué en 2009 à la suite d'efforts de protection fructueux ayant permis à la population d'Aras de Lear de remonter à près de 1000 individus[2]. Il est maintenant classé parmi les espèces en danger de disparition[3].

Notes[modifier | modifier le code]

  1. a et b Mario D. & Conzo G., 2004, Le grand livre des perroquets, de Vecchi, Paris
  2. a et b http://news.mongabay.com/2009/0609-hance_learsmacaw.html
  3. http://www.iucnredlist.org/apps/redlist/details/142576/0

Références externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :