Aqueduc Saint-Clément

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aqueduc Saint-Clément
Aqueduc de Saint-Clément - panoramio (3).jpg
Pont-aqueduc dans le quartier des arceaux à Montpellier
Présentation
Type
Partie de
Propriétaire
Ville de Montpellier
Patrimonialité
Localisation
Pays
Région
Département
Commune
Adresse
Boulevard de la LirondeVoir et modifier les données sur Wikidata
Coordonnées
Géolocalisation sur la carte : Hérault
(Voir situation sur carte : Hérault)
Point carte.svg
Géolocalisation sur la carte : Occitanie
(Voir situation sur carte : Occitanie)
Point carte.svg
Géolocalisation sur la carte : France
(Voir situation sur carte : France)
Point carte.svg

L'aqueduc Saint-Clément est un aqueduc situé sur les communes de Saint-Clément-de-Rivière, Montferrier-sur-Lez et Montpellier dans le département français de l'Hérault en région Occitanie.

Localisation[modifier | modifier le code]

L'aqueduc Saint-Clément relie la Grande Source de Saint-Clément-de-Rivière au château d'eau de la promenade du Peyrou à Montpellier, en passant Montferrier-sur-Lez.

Histoire[modifier | modifier le code]

Depuis le XIIIe siècle, plusieurs projets sont élaborés afin d'acheminer de l'eau issue de sources extérieures à Montpellier vers la ville[1].

En 1751, la décision est prise, par le conseil de ville de Montpellier, de construire un aqueduc entre Saint-Clément-de-Rivière et la Promenade du Peyrou à Montpellier[2]. Il est bâti entre 1753 et 1765 afin d'alimenter la ville de Montpellier en eau. C'est Henri Pitot, ingénieur en hydraulique français, qui est chargé de sa réalisation.

La partie de l'aqueduc située entre le pont du château d'eau du Peyrou et le réservoir des Arcades, y compris ce réservoir, est inscrite au titre des monuments historiques par arrêté du 9 mars 1954[3]. Le pont-aqueduc situé sur les communes de Saint-Clément-de-Rivière et Montferrier-sur-Lez est inscrit le [4].

Architecture[modifier | modifier le code]

Pitot s'inspire de l'architecture du pont du Gard pour la structure des ponts-aqueducs : deux séries d'arches superposées, de grandes arches supportant de plus petites. La faible portée des petites arches réduit le risque de fissuration et d'infiltration[2]. D'une longueur totale de 14 kilomètres[4], l'aqueduc capte les eaux de Saint-Clément-de-Rivière et les achemine jusqu'au château d'eau de la promenade du Peyrou, point le plus haut de la ville de Montpellier[3].

Sur cette distance, plusieurs constructions monumentales sont érigées et en particulier l'ouvrage sur la Lironde, un affluent du Lez, inscrit à l'inventaire des monuments historiques, ainsi que l'ouvrage s'étirant sur plus de 800 mètres dans le quartier des Arceaux à Montpellier (la forme des arches de l'aqueduc ayant donné son nom à ce quartier)[1]. Le pont-aqueduc du quartier des Arceaux est composé de 53 grandes arches de 8 mètres d'ouverture et de 183 petites arches de 2,78 mètres d'ouverture, le tout sur une hauteur d'environ 28 mètres en son point le plus élevé[5].

Initialement, le débit constaté à l'arrivée de l'eau sur la promenade du Peyrou était de 25 litres par seconde[2].

Galerie[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b Michel Desbordes, « Henri Pitot et l'aqueduc Saint Clément à Montpellier » [PDF] (consulté le )
  2. a b et c « Exposition virtuelle : 250e anniversaire de l’aqueduc, 1765 - 2015 », sur www.montpellier.fr, site de la mairie de Montpellier (consulté le )
  3. a et b « Ensemble de la promenade du Peyrou », sur la plateforme ouverte du patrimoine, base Mérimée, ministère français de la Culture
  4. a et b Notice no PA00132761, base Mérimée, ministère français de la Culture
  5. « Aqueduc Saint-Clément », sur www.pss-archi.eu (consulté le )

Annexes[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]