Aquascaping

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Aquarium aquascapé de 220 litres.

L’aquascaping (du latin aqua, « eau » et de l'anglais scape, « paysage », scaping, « création de paysage », l'aquascaping désignant littéralement la « création de paysage aquatique ») est une forme d'art dans l'aquariophilie qui consiste à organiser et moduler les différents éléments du décor d'un aquarium (le soft scape, autrement dit les plantes aquatiques, et les matériaux dits hard scape : roches, sables et éventuellement des ornements en plastique) pour recréer, à l'identique, un paysage terrestre devenu un paysage aquatique en réalisant des effets de perspective (point focal par les éléments de décor, profondeur rendue par plantes de grande taille en avant-plan, de petite taille type Cryptocoryne en arrière-plan).

La personne qui pratique cet art en amateur ou en professionnel est un aquascapeur ou aquasculpteur. Il privilégie l'esthétisme du bac alors que l'aquariophile accorde plus d'attention à celui des poissons et de la faune.

À la différence des aquariums « normaux », les aquariums aquascapés (du nano-aquarium jusqu'aux plus grands bacs) nécessitent une plus grande quantité d’engrais liquide et de CO2 du fait du grand nombre de plantes aquatiques.

Styles[modifier | modifier le code]

Il existe différents styles d'aquascaping[1].

Style hollandais[modifier | modifier le code]

L'aquascaping hollandais (ou néerlandais), appelé aussi aquascaping historique, est une technique de grand bac planté popularisée dans les années 1930 aux Pays-Bas, avec la commercialisation des premiers équipements d’aquariophilie[2]. Ce style structuré et artificiel privilégie la disposition organisée de massifs de plantes ordonnées en terrasses, misant sur différentes formes, textures et couleurs à l'instar des jardins de fleurs terrestres.

Style japonais[modifier | modifier le code]

Ce style minimaliste évoque les jardins japonais avec des compositions asymétriques ou symboliques. Il est particulièrement adapté aux aquariums de petites et très petites dimensions (nano-aquarium).

Style naturel[modifier | modifier le code]

C'est le photographe-paysage japonais Takashi Amano qui est l'instigateur de ce style dans les années 1990, en s'inspirant des jardins japonais.

Style Iwagumi[modifier | modifier le code]

Le style Iwagumi repose sur un arrangement de roches mis en valeur par une végétation rase et gazonnante.

Style jungle[modifier | modifier le code]

Ce style, popularisé par George Booth, privilégie plantes et racines avec un rendu bien plus sauvage, plus désordonné[3].

Style allemand[modifier | modifier le code]

L'aquarium allemand est un paludarium qui reconstitue une jungle marécageuse avec une partie immergée et une partie émergée.

Aquarium biotope[modifier | modifier le code]

Dans l'aquarium biotope, l'aquasculpteur sélectionne plantes, décors et faunes de manière à répliquer exactement un environnement naturel.[réf. nécessaire]

Galerie[modifier | modifier le code]

Cliquez sur une vignette pour l’agrandir.

Source[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Découvrez l’Aquascaping. Définition de l'Aquascaping et des différents styles qu'il comporte
  2. Hennig, Matt (June 2003), Amano versus Dutch: Two art forms in profile, Tropical Fish Hobbyist, p. 68–74
  3. (en) George Booth, Karla Booth, Modern Aquascaping, George and Karla Booth,

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Pascal Bonetti, L'aquascaping, un autre décor pour l'aquarium, Animalia Éditions, , 96 p. (ISBN 978-2359090307)
  • (en) Moe Martin, Aquascaping. Aquarium Landscaping Like a Pro, Metrelle Consulting Incorporated, , 126 p. (ISBN 9781927870402)

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]