Aqualibi

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Aqualibi
Image illustrative de l’article Aqualibi
Image illustrative de l’article Aqualibi
Aqualibi en 2012.

Ancien nom Aqualibi Belgium
Ouverture
Domaine Walibi Belgium
Superficie 6 028 m2
Pays Drapeau de la Belgique Belgique
Région Drapeau de la Région wallonne Région wallonne
Province Drapeau de la province du Brabant wallon Province du Brabant wallon
Commune Wavre
Propriétaire Compagnie des Alpes - Division Parcs de Loisirs
Type de parc Parc aquatique
Nombre d'attractions Total : 11
Nb d'attractions aquatiques : 11
Nombre de visiteurs 450 000[1] (2017)
Site web walibi.com/aqualibi
Coordonnées 50° 41′ 55″ nord, 4° 35′ 26″ est

Géolocalisation sur la carte : Brabant wallon

(Voir situation sur carte : Brabant wallon)
Aqualibi

Géolocalisation sur la carte : Belgique

(Voir situation sur carte : Belgique)
Aqualibi

Aqualibi est un parc aquatique belge situé à Wavre dans la province du Brabant wallon adjacent au parc d'attractions Walibi Belgium et intégré à ce dernier. Walibi Belgium a toujours été considéré comme deux parcs en un. Ouvert en 1987, il s'agit d'un bâtiment réunissant bon nombre de piscines et de toboggans aquatiques destinés à amuser le visiteur.

Histoire[modifier | modifier le code]

Création et popularité sous l'ère Meeùs[modifier | modifier le code]

Le centre de la pyramide, construit en 1987. Les toboggans ont été changés en 2010.

Au courant de l'année 1986, le propriétaire de Walibi Eddy Meeùs estime qu'il peut réaliser des plans d'investissements à long terme et se met donc à la recherche de nouvelles activités. C'est son adjoint au marketing et relations commerciales Dominique Fallon qui lui propose l'idée de construire un parc aquatique couvert, à l'image de Tikibad, le complexe aquatique ouvert en 1984 à Duinrell aux Pays-Bas[note 1],[2]. Après une étude de marché et diverses visites dans des lieux similaires en Allemagne, en France et aux Pays-Bas, le projet prend forme. Sur une idée de Thierry Meeùs, il est baptisé Aqualibi, un jeu de mot entre « Aqua » (eau en latin) et « Walibi »[3]. Pour le réaliser, le bureau d'étude néerlandais ayant créé l'Océade de Strasbourg inauguré en 1986 travaille avec les équipes belges[3]. La première pierre est posée le 19 décembre 1986[4].

Construit à l'entrée du parc, Aqualibi est conçu en prenant le meilleur de ce qui a été visité chez la concurrence : une grande piscine à vagues, une piscine à courant d'eau et jets de relaxation, une piscine extérieure, un jacuzzi, des murs chauffants, un solarium dotés de lampes chauffantes avec transats, une pataugeoire et évidemment des toboggans, dont le Colorado, un double toboggan à bouées inspiré par celui d'Alpamare, site suisse inauguré en 1977 à Pfäffikon. Les activités sont entourées d'une thématique tropicale et sont installées sous un toit transparent de forme conique inspiré de ceux des Center Parcs des Pays-Bas[note 2],[5]. À ceci s'ajoutent un restaurant accessibles aux nageurs et une boutique. Plusieurs éléments de décoration de l'aventure de Tintin Le Sceptre d'Ottokar sont utilisés pour l'unique entrée et la file d'attente. La thématique Syldave prend également place aux abords de l'entrée de Walibi située à deux pas et s'étend jusqu'à un premier quartier, manèges compris, dans le parc d'attractions. Les travaux prennent du retard avec l'hiver rigoureux et Aqualibi est finalement inauguré le , en pleine saison estivale[3],[6].

Outre son statut de première en Belgique, l'originalité d'Aqualibi vient également du fait qu'il est considéré comme une attraction du parc, chaque visiteur de Walibi ayant droit de s'y amuser durant h 15 pendant la journée en présentant son ticket d'entrée. Les nageurs désirant accéder uniquement au complexe aquatique en ont la possibilité en achetant un billet séparé. C'est en fin de saison qu'il devient un parc aquatique permanent, c'est-à-dire ouvert toute l'année et en soirée, ce qui modifie profondément les habitudes de l'équipe de direction de Walibi qui n'avait travaillé qu'au rythme des saisons jusqu'alors[3]. Le nombre de nageurs en cette première année d'exploitation est de 180 000 entrées avec un billet Aqualibi et de 275 000 entrées avec un billet Walibi[7].

Laguna Verde, construit dans l'extension de 1990.

Avec différents investissements dont Aqualibi, le succès populaire est au rendez-vous à Wavre, et le 10 août 1988, le parc accueille son douze millionième visiteur[3]. La fréquentation étant élevée et face à la concurrence d'Océade ouvert en 1988 au sein du complexe Bruparck de Bruxelles, près de 220 millions de BEF (environ 5.5 millions d'euros) sont injectés pour doubler la surface d'Aqualibi en 1990 avec la construction d'une aile supplémentaire au style Inca comprenant une piscine chauffante (Laguna Verde), un toboggan (Tinka), des bancs solaires, un jacuzzi de grande taille et Rapido, une rivière sauvage de 130 mètres de long[8]. Propriétaire du parc aquatique, le Groupe Walibi achète le concurrent Océade en 1992.

Changements de propriétaires et rénovation[modifier | modifier le code]

Le Groupe Walibi est vendu le à l'entreprise américaine Premier Parks[note 3],[9]. Premier Parks se rebaptise Six Flags en 2000[note 4]. En 2001, celle-ci remplace la mascotte Walibi par les Looney Tunes et Batman à Walibi. Le parc aquatique quant à lui est amputé de sa mascotte et n'en voit aucune arriver en retour. En décembre 2003, le parc invite la presse à découvrir le retour du kangourou dans la piscine tropicale où les décors de l'ancienne attraction Walibiland sont installés. L'ancienne statue qui se trouvait à l'entrée du parc est alors présentée dans l'accueil. En mars 2004, peu avant le début de saison, Six Flags cède sa division européenne à un fonds d'investissement privé londonien Palamon Capital Partners qui crée le groupe Star Parks désormais chargé de la gestion du parc[10],[11]. En mai 2006, le parc tombe dans le giron de la Compagnie des Alpes, société française cotée en Bourse dont la filiale Grévin & Cie (rebaptisée CDA Parks peu de temps après) est en pleine expansion sur le marché des parcs d'attractions et de loisirs en Europe[12].

Surf et Jet (2011)

L'année 2010 est marquée par la fermeture d'Aqualibi pour une refonte totale des installations. Du à fin mars 2011, il est inaccessible durant une période de quinze mois pour cause de rénovation complète. Accessible toute l'année à une température « tropicale » de 29 °C, et ce depuis son ouverture en 1987, certains aménagements doivent être faits : peinture, changement des toitures, système de chauffage plus écologique et économique. L'aspect esthétique est confié à la société belge Giant[13]. Le projet comprend également la construction de nouvelles piscines, d'une zone de jeux pour les enfants, de nouveaux toboggans et d'installations plus confortables (vestiaires, espace restaurant), le tout accompagné d'un plan d'économie d'énergie[14].

Aqualibi rouvre le à 14 h après près de 500 jours de travaux et un investissement total de 11 millions d'euros[15]. Une nouvelle entrée principale est mise en service à l'opposé de la première. Celle-ci permet toujours un accès direct aux visiteurs de Walibi. Ils peuvent s'acquitter d'un droit d'entrée pendant la journée à un tarif préférentiel car il n'est plus inclus en présentant son ticket d'entrée.

L'extension inaugurée en 2018.

Le parc est inaccessible fin 2013 à cause d'une grève du personnel. Pour la première fois depuis la rénovation de 2010, le public ne peut s'y rendre durant les vacances hivernales pour ce qui est alors la plus longue grève depuis l'ouverture du parc. La grève démarre à la suite de licenciements dans le parc Walibi directement adjacent. La direction estimait que des moyens devaient être dégagés pour assurer l'avenir[16].

Pendant l'entretien annuel du 12 au 23 janvier 2015, Aqualibi instaure un nouveau système de file d'attente. Depuis lors, chaque toboggan dont le départ se situe au sommet du toit a sa propre file d'attente ; contrairement à précédemment où il n'y en avait qu'une seule pour les deux toboggans. C'est aussi pendant cet entretien qu'il est annoncé l'arrivée d'un nouveau toboggan à grande vitesse (50 km/h). Baptisé Flash, il ouvre le .

Walibi annonce le 22 juin 2017 son plan d'investissements à 100 millions d'euros pour les années à venir[17]. La première phase des investissements à Aqualibi s'élève à 4,2 millions d'euros[18],[19] avec la réalisation d'un décorum caraïbéen grâce à la société néerlandaise JoraVision et un agrandissement de 673 m2 destinés aux moins de six ans ne sachant pas encore nager[20],[21]. Dénommé Kiddie Bay et construit par l'entreprise canadienne Vortex, il compte cinq toboggans. Fermé ponctuellement pour travaux dés septembre 2017, le parc est inaccessible de janvier à avril 2018. Les clients possédant un abonnement peuvent profiter durant ces fermetures des installations d'Océade. Le plan d'investissement se clôture en 2023 avec l'ajout d'une tour proposant de nouveaux toboggans dont un avec entonnoir.

Les piscines et toboggans[modifier | modifier le code]

Anciens toboggans[modifier | modifier le code]

Ces anciens toboggans sont démolis lors de la rénovation de 2010, étant donné qu'ils étaient assez usés au bout de vingt-trois années de fonctionnement.

  • Boa hydrotube : un toboggan de cent quarante mètres de long et d'une quinzaine de mètres de hauteur, de couleur jaune ouvert de 1987 à 2010. Il était à l'origine vert clair avant d'être repeint début 2007.
  • Boa blacktube : une réplique parfaite du Boa hydrotube ouverte de 1987 à 2010, si ce n'est le fait que le nageur glisse dans l'obscurité, avançant ainsi en aveugle. À l'origine, Blacktube était un boa vert foncé avant d'être repeint début 2007 en orange opaque pour qu'il fasse noir à l'intérieur du tube.
  • Colorado : le visiteur évolue sur une bouée d'une place, vers la moitié du parcours, le toboggan ouvert de 1987 à 2010 offre deux voies d'accès, pour finalement réaliser une descente dans un des deux toboggans aquatiques (couvert ou non).

Piscines et toboggans actuels[modifier | modifier le code]

  • Piscine à vagues : ouverte en 1987, une piscine pouvant simuler des vagues (les plus fortes de Belgique) en quatre niveaux de puissance. (+/- cinq minutes toutes les demi-heures, aux heures 15 et 45).
  • Laguna Verde : ouverte en 1990, il s'agit d'une piscine chauffée à une température de 36 °C avec des jacuzzis et des jets de massages.
  • Mini Beach: ouverte en 2011, cette zone de 300 m2 pour enfants abrite quatre toboggans ayant une hauteur entre 1,2 et 2,7 mètres de haut pour les enfants de trois à huit ans.
  • Les toboggans et aventures :
Nom Description Année
Rapido Il s'agit d'une rivière rapide où les toboggans succèdent aux bassins. Le dénivelé peu incliné est compensé par un système de propulsion de l'eau. Ce toboggan a un grand débit horaire par rapport aux autres du parc[note 5], le décor est particulièrement soigné, et le parcours assez long ce qui en fait un toboggan très populaire. Le parcours passe dans une grotte. 1990
Zap Nommé Tinka jusqu'en 2010, ce toboggan assez large de faible hauteur et de faible longueur possède une forte inclinaison qui permet de descendre avec assez de vitesse. D'une largeur d'environ deux mètres il n'est praticable qu'une personne à la fois. Ce toboggan, ainsi que Rapido et Laguna Verde font partie de l'extension d'Aqualibi en 1990. 1990
Surf Toboggan à bouées biplaces de 58,9 mètres de long et 6,5 mètres de haut. 2011
Jet Toboggan de 47 mètres de long et 6,5 mètres de haut. 2011
Bi-bob Toboggan à bouées partant du sommet de la pyramide faisant 140 mètres de long et 15,89 mètres de haut. 2011
Extrême Toboggan plus rapide, partant du sommet de la pyramide faisant 100,6 mètres de long et 15,89 mètres de haut, où l'on peut atteindre une vitesse de 50 km/h. 2011
Flash Ce toboggan démarre avec une hauteur de 6,7 mètres et d'une longueur de 16 mètres, est incliné à 45° sur le point le plus raide. Il est possible d'atteindre 50 km/h. Accessible pour les nageurs de plus 1,20 mètres, sa particularité est qu'une partie du toboggan est transparente. 2015

Fréquentation[modifier | modifier le code]

Année 1987 2002 2003 2004 2005 2006 2007 2008 2009 2010 2011 2017
Visiteurs 180 000 189 868 188 280 192 073 188 320 223 449 245 622 276 853 325 684 Parc fermé ~375 000[22] 450 000[1]

Galerie[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Rebaptisé Walibi Rhône-Alpes en 1989, le parc Avenir Land ouvre son parc aquatique en plein air en 1986 sur une idée d'Eddy Meeùs.
  2. En 1980, le Center Parc de De Eemhof ouvre ses portes. Situé à une demi-heure d’Amsterdam, il est le premier à disposer de l'Aqua Mundo, un parc aquatique équipé d'une piscine à vagues, de chutes d'eau et de toboggans aquatiques, qui sera progressivement installé dans les autres domaines de la société néerlandaise.
  3. La même année, Thierry Meeùs, le fils d'Eddy Meeùs, rachète les complexes bruxellois Mini-Europe et Océade. Ce dernier devient à nouveau un concurrent.
  4. Le , la société Premier Parks rachète le groupe Six Flags. Les décideurs de Premier Parks préfèrent la rebaptiser Six Flags au vu de la notoriété de cette marque.
  5. Les files d'attente y sont rares car les nageurs peuvent s'élancer à plusieurs en même temps.

Références[modifier | modifier le code]

  1. a et b Jean-François Sacré, « Walibi doit redevenir le premier parc de loisirs de Belgique », sur L'Écho, (consulté le 30 décembre 2017)
  2. « Avenir Land : parc d'attractions », sur Institut national de l'audiovisuel, (consulté le 7 octobre 2017)
  3. a b c d et e Eddy Meeùs, Hors des sentiers battus - Du Kivu à Walibi, Beersel, Éditions Clepsydre, , D/2002/8166/2 éd., 349 p. (ISBN 2-930304-07-3)
  4. Benoît Robaye, « Vingt ans de prospérité et une nouveauté », sur L'Avenir, (consulté le 8 octobre 2017)
  5. (en) Tracey Davies, « How Centre Parcs opened my eyes », sur The Independent, (consulté le 7 octobre 2017)
  6. Télétourisme, « Aqualibi », sur Sonuma, (consulté le 15 octobre 2017)
  7. (en) « Education Conference Program Waterpark Forum: Aqualibi », sur International Association of Amusement Parks and Attractions, (consulté le 11 janvier 2018)
  8. LeSoir.be Le Rapido, nouvelle attraction annoncée en 1990 à Aqualibi par Jean Vandendries - 27/10/1989
  9. François Robert, « Ça baigne pour le parc aquatique Océade », sur Le Soir, (consulté le 5 novembre 2014).
  10. Éric Meuwissen, « Tourisme - Le géant américain vend ses parcs européens, dont ceux de Wavre et d'Ypres Six Flags change de proprio », sur Le Soir, (consulté le 16 juin 2013)
  11. « Six Flags Europe est vendu », sur Le Soir, (consulté le 16 juin 2013)
  12. PR Newswire Compagnie des Alpes finalise l'acquisition de cinq parcs de loisirs du Groupe Star Parks - 30 mai 2006
  13. Laurence Dumonceau, « Huit nouveaux toboggans », sur La Libre Belgique, (consulté le 11 janvier 2018)
  14. LeSoir.be Aqualibi se voudra plus vert et convivial par Jean-Philippe De Vogelaere - 17/12/09
  15. « Aqualibi rénové en 2011, inventaire des améliorations », sur http://www.parcplaza.net/,
  16. Article de presse à la suite de la grève de fin 2013
  17. Alexis Carantonis, « La montagne russe la plus spectaculaire du Benelux arrive à Walibi », sur La Dernière Heure, (consulté le 7 octobre 2017)
  18. Sarkis Geerts, « Tiki-Waka est le nouveau coaster familial de Walibi Belgium », sur Groupe Sudpresse, (consulté le 2 mars 2018)
  19. Arnold Delaroche, « Walibi achève la première salve de ses travaux de réaménagement », sur L’Écho, (consulté le 14 février 2018)
  20. (en) « JoraVision designs Aqualibi transformation », sur joravision.com, (consulté le 11 janvier 2018)
  21. Pierre Nizet, « Exclusif : le nouvel Aqualibi enfin dévoilé ! Découvrez ici à quoi il va ressembler », sur Groupe Sudpresse, (consulté le 11 janvier 2018)
  22. François Mayné, « Le nouvel Aqualibi a déjà accueilli plus de 375 000 visiteurs ! », sur http://www.newsparcs.com/,

Annexes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]