Apples

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Apples
Apples
Le temple d'Apples.
Blason de Apples
Héraldique
Administration
Pays Drapeau de la Suisse Suisse
Canton Drapeau du canton de Vaud Vaud
District Morges
Communes limitrophes Pampigny, Sévery, Échichens, Clarmont, Reverolle, Bussy-Chardonney, Yens, Ballens, Mollens (VD)
Syndic Marie-Christine Gilliéron
NPA 1143
No OFS 5421
Démographie
Population
permanente
1 460 hab. (31 décembre 2019)
Densité 113 hab./km2
Géographie
Coordonnées 46° 33′ 07″ nord, 6° 25′ 41″ est
Altitude 635 m
Superficie 12,93 km2
Divers
Langue Français
Localisation
Localisation de Apples
Carte de la commune dans sa subdivision administrative.
Géolocalisation sur la carte : canton de Vaud
Voir sur la carte administrative du Canton de Vaud
City locator 14.svg
Apples
Géolocalisation sur la carte : Suisse
Voir sur la carte administrative de Suisse
City locator 14.svg
Apples
Géolocalisation sur la carte : Suisse
Voir sur la carte topographique de Suisse
City locator 14.svg
Apples
Liens
Site web www.apples.ch
Sources
Référence population suisse[1]
Référence superficie suisse[2]

Apples est une commune suisse du canton de Vaud, située dans le district de Morges.

En 2018, Apples et cinq autres communes de la région ont voté favorablement à une fusion de communes afin de créer la future commune de Hautemorges. Elle entrera en vigueur le 1er juillet 2021.

Vue aérienne (1949).

Armoiries[modifier | modifier le code]

La partition d'argent et de gueules veut rappeler l'appartenance d'Apples à l'abbaye de Romainmôtier, cependant que la bande d'or chargée de trois tourteaux de gueules rappelle la famille Dapples ou d'Apples qui, au XIVe ou XVe siècle, émigra à Lausanne[réf. nécessaire].

Hydrographie[modifier | modifier le code]

Les sources de la Morges et du Curbit se trouvent sur la commune d'Apples[réf. nécessaire].

L'eau ne manque pas à Apples, qui a ses propres sources. Une ancienne carte du village montre 46 puits. Plusieurs villages voisins ont des captages sur le territoire d’Apples[réf. nécessaire].

Patrimoine bâti[modifier | modifier le code]

Temple réformé (ancienne église Saint-Pierre), transformé en 1838 par l'architecte François Recordon sur des fondations romanes et pré-romanes. Le clocher est transformée en 1905 par l'architecte Francis Isoz, tandis que les vitraux sont de 1905, par Pierre Chiara, et de 1957, par Bernard Viglino[3].

Le collège, édifice néoclassique, a été construit en 1859 d'après les plans de l'architecte Louis Simon[3].

La chapelle catholique Saint-Pierre-et-Paul (route de Yens 25) a été construite en 1963 par Jean Serex, architecte 46° 32′ 58″ N, 6° 25′ 35″ E[4].

Entreprises[modifier | modifier le code]

Plusieurs petites entreprises familiales sont présentes sur la commune (menuiserie, électricité, coiffeur, peinture...), ainsi qu'ETSM SA Établissements Meier, active dans la mécanique de précision.

Des entreprises plus importantes ont par le passé été présentes dans la commune (Logitech y a été fondé en 1981 et quitte après quelques années ; Fischer Connectors quitte en 2008 ; Matthey SA quitte en 2007).

Loisirs[modifier | modifier le code]

Sociétés locales[modifier | modifier le code]

Sport[modifier | modifier le code]

Musique[modifier | modifier le code]

  • Chœur d'hommes
  • Chœur mixte Croque-Notes
  • Groupe Folklorique « Trosse Cotellion »
  • Société de Jeunesse
  • Un orgue neuf a été créé dans le Temple en 1997[5].

Transports[modifier | modifier le code]

Littérature[modifier | modifier le code]

  • A. Decollogny, Apples, 1945
  • P. Bonard, Fontaines d'Apples, 1980
  • P. Bonard, Les cloches d'Apples, 1981
  • F. Besson, L'hôtel de Commune d'Apples, 1986
  • N. Hofmann, Apples, 1991

Liens externes[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. « Bilan démographique selon le niveau géographique institutionnel », sur Office fédéral de la statistique (consulté le )
  2. « Statistique de la superficie 2004/09 : Données communales », sur Office fédéral de la Statistique (consulté le )
  3. a et b Guide artistique de la Suisse : Jura, Jura bernois, Neuchâtel, Vaud, Genève, vol. 4a, Berne, Société d'histoire de l'art en Suisse, , 642 p. (ISBN 978-3-906131-98-6), p. 316.
  4. Université de Berne, base de données sur l'architecture religieuse moderne en Suisse (https://www.schweizerkirchenbautag.unibe.ch/moderner_kirchenbau/index_ger.html)
  5. Inventaire de l’instrument réalisé par la Manufacture d’orgues Muhleisen

Sur les autres projets Wikimedia :