Apparition de saint Pierre à saint Pierre Nolasque

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Apparition de saint Pierre à saint Pierre Nolasque
Aparición del apóstol San Pedro a San Pedro Nolasco.jpg
Artiste
Date
Matériau
Dimensions (H × L)
179 × 223 cmVoir et modifier les données sur Wikidata
Localisation
Numéro d’inventaire
P01237Voir et modifier les données sur Wikidata

L'Apparition de saint Pierre à saint Pierre Nolasque est un tableau baroque de Francisco de Zurbarán (1598-1664) peint en 1629 et conservé au musée du Prado de Madrid. Cette huile sur toile mesure 179 cm de hauteur pour 223 cm de largeur[1] et forme une paire avec un autre tableau intitulé La Vision de saint Pierre Nolasque, où le saint est figuré rêvant de la Jérusalem céleste. Il est signé en bas : FRANCISCUS Đ ZURBARAN/ FACIEBAT. 16Z9.

Description[modifier | modifier le code]

Le tableau représente l'apôtre saint Pierre crucifié la tête en bas (comme il l'avait demandé à ses bourreaux) apparaissant à saint Pierre Nolasque (1189-1256), fondateur de l'ordre de Notre-Dame-de-la-Merci pour le rachat des captifs aux mains des musulmans. Alors qu'il voulait se rendre à Rome visiter la tombe de l'apôtre Pierre, il en fut empêché et il eut une vision consolatrice de l'apôtre Pierre lui demandant de poursuivre son œuvre d'évangélisation en Espagne qui se libérait peu à peu du joug musulman[2].

Ce tableau, comme son pendant La Vision de saint Pierre Nolasque, fut réalisé pour le couvent de la Merci de Séville[3], fondé par saint Pierre Nolasque[4]. La canonisation du saint avait eu lieu récemment en 1628 et le couvent commanda à cette occasion une série de vingt-deux tableaux illustrant la vie du fondateur de l'ordre de la Merci[5], dont seuls onze nous sont parvenus[6].<è-- Le peintre montre ici son habileté à restituer l'expression des visages, le touché et le rendu des textures dans un chromatisme de blancs et de gris et une composition austère. Ici, où? (opinion personnelle?) refnec -->

La toile fut achetée en 1808 par le doyen de la cathédrale de Séville, Manuel López Cepero, qui en fit don en 1821 à la collection du roi Ferdinand VII[7].

Notes et références[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Lien Externe[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Liste des tableaux de Francisco de Zurbarán

Liens externes[modifier | modifier le code]