Apollonie du Pont

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Apollonie.
Drachme d'Apollonia Pontica représentant la Méduse. Date : c. 400-350 AC. Description avers : Tête de Méduse de face, entourée de serpents, tirant la langue Description revers : Ancre renversée, cantonnée d’une écrevisse dans le champ à droite

Apollonie du Pont est une cité grecque fondée par des Milésiens sous le nom d'Antheia vers 610 av. J.-C. Son dieu principal étant Apollon, elle prend très vite le nom d'Apollonie du Pont. Le philosophe présocratique Diogène et le rhéteur Isocrate d'Apollonie sont originaires de la cité. Elle prit le nom de Sozopolis à l'époque romaine, et correspond à l'actuelle Sozopol, en Bulgarie.

Une grande statue de bronze de Calamis a été prise par les Romains et emmenée sur le Capitole à Rome par Marcus Terentius Varro Lucullus[1].

Après des premières fouilles menées vers 1904 par le consul de France Alexandre Degrand (1844-1911), dont le produit fut partagé pour moitié entre le musée du Louvre et l'Institut national d'archéologie de Sofia, une nouvelle coopération franco-bulgare permit dès 2002 le lancement d'une nouvelle campagne sur de nombreux sites du territoire de la cité et axée principalement sur la nécropole de Kalfata et la nécropole méridionale de Messarité[2]',[3].

Plaque de frise, première moitié du Ve siècle avant J.-C., Apollonie du Pont, musée du Louvre, fouilles de A. Legrand

Mentions chez les Anciens[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Strabon, Géographie [détail des éditions] [lire en ligne], VII, 6, 1.
  2. Alexandre Baralis, Apollonia du Pont, cité grecque de la mer Noire, in Grande Galerie - Le Journal du Louvre, été 2018, n° 44, pp. 92-95
  3. Une exposition retraçant l'histoire de cette recherche, intitulée Apollonia Pontica, a été présentée au Musée archéologique de Sozopol du 22 juin au 10 septembre 2018.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Antoine Hermary (dir.), Apollonia du Pont, Errance/Centre Camille-Jullian, 2010, 432 p., ill. (ISBN 978-2-87772-424-1)

Liens externes[modifier | modifier le code]