Apollon Grigoriev

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Apollon Grigoriev
Grigoriev 2.jpg

Apollon Grigoriev

Biographie
Naissance
Décès
Sépulture
Nationalité
Formation
Activités
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Grigoriev.

Apollon Aleksandrovitch Grigoriev (en russe : Аполло́н Алекса́ндрович Григо́рьев), né le à Moscou, mort le à Saint-Pétersbourg, est un poète et critique littéraire et théâtral russe, auteur des chansons, traducteur de Shakespeare, Byron, Goethe et Béranger.

Il est l'ami de d'Afanassi Fet et de Fiodor Dostoïevski. Il collabore avec ce dernier à l'édition de L'Époque.

Le poète[modifier | modifier le code]

C'est Alexandre Blok qui fit découvrir le poète Grigoriev, plutôt connu auparavant comme critique. Un poète lyrique tourmenté par une intime angoisse dont vécue douloureusement, Grigoriev doute de lui-même comme poète et se tourne vers la traduction ( Béranger, Lord Byron et Sophocle). Mais son œuvre poétique reste originale au point de vue forme et contenu. Il est marqué par un romantisme fort, plus proche de Pouchkine que de Lermontov, distingué des autres modèles occidentaux [1].

Le critique[modifier | modifier le code]

Grigoriev est détourné de la poésie par ses doutes sur lui-même et par sa passion pour la critique littéraire. Deux éléments importants vont marquer sa formation intellectuelle : des études universitaires dans une atmosphère imprégnée du romantisme de Shiller, Lord Byron, Lermontov, Shakespeare et d'autre part son amitié avec Alexandre Ostrovski qui lui inocula un culte pour l'originalité de l'esprit russe. Le courant slavophile eut en lui un représentant important malgré quelques désaccords avec Nikolaï Strakhov et les frères Fiodor Dostoïevski et Mikhaïl Dostoïevski. Il collabora activement aux revues de ces derniers « Le Temps » et « L'Époque » et l'idéologie potchvennitchestvo trouva en lui un co-fondateur puis un ardent défenseur[2].

Références[modifier | modifier le code]

  1. Ettore Lo Gatto, Histoire de la littérature russe des origines à nos jours, traduit de l'italien par M. et A.-M Cabrini, Desclée de Brouwer; Bibliothèque européenne, section historique, 1965 p. 308
  2. Ettore Lo Gatto, Op. cit. p. 334

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Liens externes[modifier | modifier le code]