Apollo 18 (film)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Apollo 18.
Apollo 18
Titre original Apollo 18
Réalisation Gonzalo López-Gallego
Scénario Brian Miller
Cory Goodman
Acteurs principaux
Sociétés de production Bazelevs Production
Pays d’origine Drapeau des États-Unis États-Unis
Drapeau du Canada Canada
Genre Science-fiction
Horreur
Durée 86 minutes
Sortie 2011

Pour plus de détails, voir Fiche technique et Distribution

Apollo 18 est un film de science-fiction horrifique américano-canadien réalisé par Gonzalo López-Gallego et sorti en 2011.

Synopsis[modifier | modifier le code]

Après que la NASA ait officiellement mis fin au programme Apollo en 1974, une dernière mission sur la Lune aurait été effectuée. Le film raconte, basé sur le tournage récupéré de l’équipage, l’atterrissage de l’Apollo 18 et les raisons de sa dissimulation. Le capitaine Benjamin Anderson et le major Nathan Walker, ainsi que le lieutenant-colonel John Gray, ont été choisis pour le mener à bien en secret. Cependant, les causes qui ont conduit à l'échec et qui sont capturées dans la bande retrouvée n'ont jamais été rendues publiques par le gouvernement américain, car il s'agissait d'une preuve de contact avec des êtres extraterrestres pour la première fois, dont l'existence par le ministère de la Défense (DOD) des États-Unis, ainsi que par le gouvernement de l'Union soviétique, ont une connaissance préalable. Le film révèle ensuite le secret le mieux gardé de l’agence spatiale américaine et expliquerait pourquoi aucune autre mission habitée n'a été envoyé vers la Lune. le film montre également que les astronautes ont trouvé les restes d’une mission soviétique qui avait la même finalité que la leur.

Fiche technique[modifier | modifier le code]

Distribution[modifier | modifier le code]

Légende : Version Française = VF et Version Québécoise = VQ[1]

Box-office[modifier | modifier le code]

  • Alt=Image de la Terre Mondial : 25 551 136 $
  • Drapeau des États-Unis États-Unis : 17 675 921 $
  • Drapeau de la France France : 60 131 entrées
  • International (total) : 7 875 215 $

Analyse[modifier | modifier le code]

Réception critique[modifier | modifier le code]

Apollo 18 reçoit en majorité des critiques négatives. L'agrégateur Rotten Tomatoes rapporte que 21 % des 29 critiques ont donné un avis positif sur le film, avec une moyenne de 3,3/10 [2]. L'agrégateur Metacritic donne une note de 20 sur 100 indiquant des « critiques négatives » [3].

Autour du film[modifier | modifier le code]

Production[modifier | modifier le code]

Réalisation[modifier | modifier le code]

Le projet est à l'origine confié au spécialiste des effets spéciaux Trevor Cawood[4]. Quelques détails ne lui plaisant plus, ce dernier l'abandonne en . Les producteurs Timur Bekmambetov et Harvey Weinstein embauchent donc le réalisateur espagnol Gonzalo Lopez-Gallego afin de mettre en scène un faux documentaire inspiré du projet annulé d'Apollo 18 dans les années 1970.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Carton de doublage VQ du film », sur doublage.qc.ca
  2. (en) « Apollo 18 (2011) », sur rottentomatoes.com, Rotten Tomatoes (consulté le 5 septembre 2011)
  3. (en) « Apollo 18 », sur metacritic.com, Metacritic (consulté le 5 septembre 2011)
  4. Emmanuel Beiramar, « Changement de réalisateur pour Apollo 18 : Gonzalo Lopez-Gallego remplace Trevor Cawood à la réalisation du film de science-fiction Apollo 18. », sur Fantasy, (consulté le 15 mars 2011)

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]