Apocaroténoïde

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Un apocaroténoïde est un composé chimique qui diffère d'un caroténoïde par perte d'un fragment à l'une ou l'autre des extrémités de la chaîne carbonée. Les apocaroténoïdes sont issus de l'oxydation des caroténoïdes[1] par une famille d'enzyme appelés CCD (Carotenoid Cleavage Dioxigenase)[2],[3]. Comme les caroténoïdes, certains sont des pigments (la bixine est d'ailleurs utilisée comme colorant alimentaire) ou des composés aromatiques comme la béta-ionone. Les rétinoïdes (dont la vitamine A) sont une classe d'apocaroténoïdes. D'autres apocaroténoïdes peuvent également avoir un effet biologique chez les mammifères[4].
Les apocaroténoïdes jouent aussi un rôle important dans la plante[5], en tant que molécules signalisantes, qui régulent le développement de la plante et éventuellement sa signalisation en réponse au stress (ex : les hormones végétales que sont l'acide abscissique et les strigolactones). Plusieurs de ces apocaroténoïdes participant à la signalisation dans la plante restent encore à découvrir[6].

Références[modifier | modifier le code]

  1. La production sous serre, tome 1 : la gestion du climat (2e ed.), Lavoisier, (ISBN 9782743017682, lire en ligne)
  2. (en) Auldridge ME, McCarty DR, Klee HJ, « Plant carotenoid cleavage oxygenases and their apocarotenoid products », Current Opinion in Plant Biology, no 9,‎ , p. 315-321 (lire en ligne)
  3. (en) Harrison PJ, Bugg TDH, « Enzymology of the carotenoid cleavage dioxygenases: Reaction mechanisms, inhibition and biochemical roles », Archives of Biochemistry and Biophysics, no 544,‎ , p. 105-111 (lire en ligne)
  4. (en) Harrison, Quadro, « Apocarotenoids: emerging roles in mammals », Annu Rev Nutr, vol. 38, no 9,‎ , p. 153-172= (lire en ligne)
  5. LERAY Claude, Les lipides dans le monde vivant, Lavoisier, (ISBN 9782743018191, lire en ligne)
  6. (en) Hou X,Rivers J, León P, McQuinn RP, Pogson BJ, « Synthesis and Function of Apocarotenoid Signals in Plants », Trends in Plant Science, vol. 21, no 9,‎ , p. 792-803= (lire en ligne)