Apis Bruoc Sella

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Apis Bruoc Sella
Logo de l’association
Cadre
Forme juridique ASBL
But protection des apidés, éducation à l’environnement, ville durable
Zone d’influence Bruxelles, Belgique
Fondation
Fondation 2004
Fondateur Marc Wollast
Identité
Siège Watermael-Boitsfort, Belgique
Méthode lobbying, éducation à l’environnement, sensibilisation
Slogan Sauvez les abeilles, sauvez les hommes
Site web apisbruocsella.be

Origine[modifier | modifier le code]

Apis Bruoc Sella est une association sans but lucratif bruxelloise créée en 2004, au départ de l’association de fait « Des abeilles dans ma ville », lancée en 2002. Son but est de recréer et maintenir un lien fort entre la nature et les hommes, en utilisant les abeilles pour y parvenir.

L'association doit son nom au genre Apis, qui regroupe les abeilles à miel, et à Bruoc Sella, l'une des étymologies probables de l'actuel nom de Bruxelles.

Objectifs[modifier | modifier le code]

Apis Bruoc Sella a pour objectifs la sensibilisation à l’écologie urbaine et l’éducation à l’environnement, grâce à l’observation et la compréhension de la nature en ville. Elle vise à encourager le développement du « pôle nature » dans les concepts de ville durable et de développement durable, en protégeant et promouvant les insectes pollinisateurs, espèces clés de voûte des écosystèmes, composantes essentielles de la biodiversité — notamment alimentaire — et acteurs importants mais peu visibles du paysage urbain.

L’association plaide pour une apiculture douce, respectueuse des abeilles domestiques, et pour la mise en place d’une politique apicole soutenable et intégrée dans la ville. Pour ce faire, elle favorise le recours à l’abeille noire indigène (Apis mellifera mellifera) et milite pour une meilleure prise en considération des pollinisateurs sauvages, notamment les nombreuses espèces d'abeilles sauvages présentes dans la région de Bruxelles-Capitale.

Activités principales[modifier | modifier le code]

Apis Bruoc Sella utilise les abeilles domestiques et sauvages comme vecteur de communication principal dans l’ensemble de ses activités de sensibilisation à l'environnement et de conservation ou de développement de la nature urbaine.

Activités pédagogiques[modifier | modifier le code]

Membre du Réseau Idée pour l'éducation à l'environnement[1], l'association place régulièrement des ruches dans les écoles (maternelles, primaires et secondaires), ou y mène des actions ponctuelles autour de ruchettes vitrées, dans le but de faire comprendre la logique de l'écosystème, qui relie tous les êtres vivants. Elle s'implique également dans la formation des futurs professionnels (de l’enseignement, de l’horticulture, de l’agriculture, etc.) en développant des projets avec différentes hautes écoles. Ses activités pédagogiques dépassent le seul cadre scolaire et s’étendent à la formation continue des professionnels (responsables communaux ou régionaux de plantations, maraîchers, etc.)

De nombreuses activités pédagogiques sont menées au jardin botanique Jean Massart, où l'association a mis en place le "sentier des abeilles"[2],[3].

Activités de communication[modifier | modifier le code]

En 2013, l'association met en place une campagne de communication intitulée "Merci les abeilles", autour de plusieurs abeilles géantes (costumées). Cette action s'intègre dans le Plan Abeilles 2013-2014[4] du Service Public Fédéral Santé Publique et Environnement et vise à le faire connaître du grand public. Des actions conjointes sont menées avec le SPF et l'Institut Royal des Sciences Naturelles de Belgique lors de différents évènements festifs (Fête nationale belge, festival Couleur Café[5], etc.)

Partenariats scientifiques[modifier | modifier le code]

Apis Bruoc Sella a à cœur de développer les connaissances scientifiques sur les abeilles sauvages et leurs relations à l'environnement urbain. L'association est impliquée dans des projets universitaires, dont les "villages d'abeilles sauvages", à l'échelon fédéral[6], en collaboration avec l'Université de Mons, l'Université libre de Bruxelles[7] et l'Université de Gand, et diverses études consacrées aux impacts de la verdurisation urbaine sur la diète des bourdons, menées par l'Université catholique de Louvain, et dont elle assure le volet communication.

Verdurisation urbaine[modifier | modifier le code]

L'association s'intéresse de près à la verdurisation des quartiers, en dehors des espaces de nature tels que les parcs classés comme sites Natura 2000. Elle initie notamment des réflexions sur l'impact des végétations ordinaire et horticole sur la biodiversité, et essaie d'orienter les choix de plantations communales et régionales pour en optimiser l'intérêt. En , un colloque interdisciplinaire sur les arbres d'alignement[8], organisé en collaboration avec le Jardin botanique national de Belgique, a introduit — au niveau régional, surtout — la réflexion sur le choix des essences d'arbres, suite notamment aux effets nocifs constatés des tilleuls argentés et tilleuls de Crimée sur les bourdons[9].

En parallèle, les actions « Maya’ge », initiées en 2010, visent la densification du maillage vert et bleu bruxellois[10], par le fleurissement écocitoyen des pieds d’ arbres d’alignement, des balcons et façades, en collaboration avec les pouvoirs et services communaux compétents. Ces actions se situent au confluent de l'écologie urbaine et de l'écologie sociale.

En 2011, "Maya'ge" a été récompensé du second prix du concours Bruocsella, organisé par le groupe d'entreprises Prométhéa, et visant à récompenser des initiatives qui améliorent le cadre de vie urbain[11]. En 2012, l'action s'étendait sur les communes de Molenbeek-Saint-Jean, Forest, Watermael-Boitsfort et Schaerbeek.

Depuis 2013, Apis Bruoc Sella est intégrée comme référent pour les "Quartiers Verts" d'Inter-Environnement Bruxelles, aux côtés de Natagora.

La réflexion est également portée vers les administrations régionales, avec notamment un partenariat établi avec Bruxelles Mobilité, l'administration bruxelloise des infrastructures et des déplacements, qui expérimentera les plantations indigènes et mellifères sur certains grands axes routiers de la capitale[12]. Ce projet contribuera également à l'étude menée par l'Université catholique de Louvain.

Filière « Miel de Bruxelles »[modifier | modifier le code]

À l'origine impliquée dans le Réseau des acteurs bruxellois pour l'alimentation durable[13] (jusqu'en 2012), l'association a lancé un label « Miel de Bruxelles », ouvert à tous les producteurs de la région, et utilise ses propres productions pour démontrer la compatibilité de la ville et de la production d'un produit sain[14] et de grande qualité gustative. Elle ne commercialise cependant qu'une très faible part de sa production, l'essentiel étant réinvesti dans les projets qu'elle mène.

Des ruches sur des toits[modifier | modifier le code]

De nombreux projets impliquent la création de ruchers sur les toits de divers bâtiments : écoles ("Une ruche à l'école" place une ruche pendant une année scolaire, dans une école différente tous les ans[15]), université libre de Bruxelles (campus de la Plaine, depuis 2004), bâtiments communaux (administration de Bruxelles-ville[16] en 2010, maison communale de Molenbeek-Saint-Jean en 2012, bibliothèque d'Ixelles[17] en 2012), Comité économique et social européen[18] (depuis 2012).

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Réseau Idée, fiche membre
  2. L'abeille en ville n'a pas le bourdon, archives du journal Le Soir.
  3. Sur le sentier des abeilles, Télé Bruxelles.
  4. Un plan Abeilles ambitieux pour le SPF Santé Publique, site du SPF.
  5. En suivant les abeilles..., Let it sound, le blog musical de La Libre.
  6. Le fédéral et les abeilles, Service Public Fédéral Environnement.
  7. Inauguration d'un village d'abeilles sauvages à l'ULB, lettre d'information des membres du personnel de l'ULB.
  8. Arbres d'alignement, Natagora, édito 49.
  9. Tilleuls argentés : dangers pour les abeilles et bourdons ?, Bruxelles Nature.
  10. Le maillage vert et bleu, Bruxelles Environnement.
  11. Le prix Bruocsella 2011 récompense la couleur !, L'actualité du mécénat en Belgique.
  12. Plantons des fleurs pour les abeilles, Bruxelles Mobilité
  13. « RABAD Réseau des acteurs bruxellois pour l'alimentation durable », sur www.rabad.be (consulté le 25 mars 2018)
  14. Il présente notamment une très faible pollution par le plomb atmosphérique, voir Roevros et al., 2004.
  15. Détails du projet, sur le site du Réseau Idée.
  16. Des abeilles pour De Brouckère, La Dernière Heure.
  17. De nouvelles abeilles pour Ixelles et Bruxelles-Ville, 7sur7.
  18. Bienvenue aux abeilles dans la ville !, Comité économique et social européen.