Apeshit

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Apeshit

Single de The Carters (Beyoncé et Jay-Z)
extrait de l'album Everything Is Love
Sortie
Durée 4:25
Genre rap, R'n'B
Format téléchargement
Auteur Beyoncé, Jay Z
Compositeur Beyoncé, Jay Z, Pharrell Williams, Migos
Producteur Pharrell Williams, Jay Z, Beyoncé
Label Parkwood, Roc Nation, Sony, SC

Singles de Beyoncé et Jay-Z

Apeshit est une chanson des artistes américains Beyoncé et Jay-Z, premier single extrait de leur album studio commun Everything Is Love, tous deux sortis en 2018.

La chanson est jouée pour la première fois le lors de leur second concert au stade olympique de Londres pour la tournée OTR II Tour, où le duo annonce la mise en ligne de leur album sur la plate-forme de téléchargement Tidal.

Clip[modifier | modifier le code]

Le clip de la chanson est tourné en mai 2018 dans le musée du Louvre[1] sous la direction de Ricky Saiz, à une période où le couple répète en région parisienne en prévision de sa tournée On the Run II[2]. Il inclut des références au mouvement Black Lives Matter, avec ces plans où se dessinent des silhouettes agenouillées en signe de protestation en référence au geste entrepris par Colin Kaepernick[2], Jay Z ayant refusé de se produire au Super Bowl[3].

De nombreux tableaux et sculptures y apparaissent :

Le couple pose enlacé en miroir à la toile d'Ary Scheffer, Les ombres de Francesca da Rimini et de Paolo Malatesta apparaissent à Dante et à Virgile[2]. Parmi les chorégraphies dansées figure un set de waacking exécuté par la Française Josépha Madoki[5]. La conception des chorégraphies est due au Belge Sidi Larbi Cherkaoui[6].

Le clip connaît un succès rapide avec 43 millions de visionnages sur YouTube en dix jours[7]. Durant l'été 2018, le Musée conçoit alors un parcours de visite reprenant les œuvres présentées dans le clip[1]. Selon Anne-Laure Béatrix, directrice des relations extérieure du Louvre, « la qualité du travail qu’ils [Beyoncé et Jay-Z] ont produit fait que le musée n’est pas simplement un décor, mais s’intègre dans le contenu même du clip »[1].

L'attention portée aux personnages noirs des tableaux, avec par exemple un gros plan sur le serviteur noir du grand tableau Les Noces de Cana[8],suggère que le couple a souhaité faire passer à nouveau un message fort en faveur de la reconnaissance des Afro-Américains[9]. Selon Rokhaya Diallo, « Le Louvre est le temple de la culture européenne, le fait de l’investir de silhouettes noires est une manière de créer un lien entre une esthétique ancienne et une autre plus contemporaine »[6]. Pour l'enseignant Nail Ver-Ndoye, « Les Noirs sont représentés dans la peinture européenne depuis la Renaissance, néanmoins, ce n’est pas ce qui est très abordé et très étudié » et il analyse la séquence marquante où les danseuses évoluent en ligne sous Le sacre de Napoléon comme « une façon de dire “Nous sommes aussi les témoins de l’histoire” »[6]. Pour le critique de vidéo Antoine Gaudin, le clip dépasse la simple mise en scène des artistes ou l'illustration d'un « triomphe matérialiste » : « L’enjeu de cette démesure est surtout d’ordre culturel et racial. Ce qui frappe d’emblée, c’est la manifestation d’une présence : Beyoncé et Jay-Z ne visitent pas le Louvre, ils s’y installent, rejouent les icônes, se “patrimonialisent” eux-mêmes »[7].

Crédits[modifier | modifier le code]

  • Pharrell Williams : production
  • Beyoncé : interprète, coproduction
  • Jay-Z : interprète, coproduction
  • Stuart White : production additionnelle, mixage, enregistrement
  • Offset : auteur, voix additionnelles
  • Quavo : auteur, voix additionnelles
  • Gimel "Young Guru" Keaton : enregistrement
  • Mike Larson : enregistrement
  • DJ Durel : enregistrement
  • Dan Ewins : ingénieur du son assistant
  • Adrien Crapanzano : ingénieur du son assistant
  • Colin Leonard : mastering

Classements[modifier | modifier le code]

Classements (2018) Meilleure
position
Drapeau de la Belgique Belgique (Flandre Ultratop 50 Singles)[10] 37
Drapeau de l'Irlande Irlande (IRMA)[11] 90
Drapeau des Pays-Bas Pays-Bas (Single Top 100)[12] 81
Drapeau de l'Écosse Écosse (OCC)[13] 44
Drapeau : Royaume-Uni Royaume-Uni (UK Singles Chart)[14] 43

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a b et c Simon Auffret, « Avec Jay-Z et Beyoncé, « le Louvre devient une marque cool » », sur lemonde.fr, (consulté le 5 janvier 2019)
  2. a b et c « «Everything is love»: l'album de la rédemption pour Beyoncé et Jay Z », letemps.ch, (consulté le 18 juin 2018)
  3. Jean Talabot, « Jay Z et Beyoncé investissent le Louvre pour un clip grandiose », lefigaro.fr, (consulté le 18 juin 2018)
  4. Maguelone Bonnaud, « Ces œuvres du Louvre mises en scène par Beyoncé et Jay Z dans leur clip », leparisien.fr, (consulté le 18 juin 2018)
  5. Eric Bureau, « Beyoncé et Jay-Z au Louvre : une danseuse française a participé au clip », leparisien.fr, (consulté le 18 juin 2018)
  6. a b et c Fabien Randanne, « «Apeshit»: Dans le clip, Beyoncé et Jay-Z «se mettent sur un pied d'égalité» avec la Joconde », 20minutes.fr, (consulté le 19 juin 2018)
  7. a et b Marion Dupont, « Beyoncé et Jay-Z, la fierté noire au Louvre », lemonde.fr, (consulté le 5 janvier 2019)
  8. « Paris: «C’est le tableau préféré de Jay-Z»... On a visité le Louvre à la recherche de Beyoncé et de son mari », sur 20minutes.fr, (consulté le 15 juillet 2018)
  9. Robin Cannone, « Apeshit, les œuvres qui illustrent la mégalomanie de Jay-Z et Beyoncé dans leur clip au Louvre », lefigaro.fr, (consulté le 18 juin 2018)
  10. (nl) Ultratop.be – The Carters – Apeshit. Ultratop 50. Ultratop et Hung Medien / hitparade.ch.
  11. « IRMA – Irish Charts », Irish Recorded Music Association (consulté le 23 juin 2018)
  12. (nl) Dutchcharts.nl – The Carters – Apeshit. Single Top 100. Hung Medien.
  13. (en) Archive Chart. Scottish Singles Top 40. The Official Charts Company.
  14. (en) Archive Chart. UK Singles Chart. The Official Charts Company.

Liens externes[modifier | modifier le code]