Antrustion

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
image illustrant l’histoire
Cet article est une ébauche concernant l’histoire.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?) selon les recommandations des projets correspondants.

Chez les Francs et les Mérovingiens, l'antrustion (on parle aussi de leude) était un homme libre qui avait juré fidélité à la personne du roi et l'accompagnait notamment dans ses campagnes guerrières ; il appartenait à sa truste[1], c'est-à-dire sa « garde personnelle ».

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. Geneviève Bührer-Thierry, Charles Mériaux, La France avant la France (481-888), éd. Belin, 2010, p. 639.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :