Antonius Castor

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Antonius Castor est un médecin romain qui vécut au Ier siècle et qui était réputé avoir été plus que centenaire sans aucune maladie[1].

Il possédait une collection de plantes médicinales dans son jardin botanique à Rome. Georges Cuvier dans son histoire des sciences naturelles souligne qu'il fut le quatrième ancien à posséder un jardin botanique, après Théophraste, Mithridate et Attale[2]. C'est à cet endroit et avec l'aide de ce tuteur que Pline l'Ancien enfant commença à apprendre la botanique[1].

Pline cite Antonius Castor parmi ses sources dans ses livres traitant des remèdes fournis par les plantes de jardin, à propos du pipéritis et du marrube blanc au suc employé comme vomitif mélangé à un œuf et du miel[3], de la nature des fleurs et des guirlandes[4] et des remèdes tirés des arbres cultivés, à propos du myrte sauvage[5].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b Pline l'Ancien, Histoire naturelle [détail des éditions] [lire en ligne], XXV, 5.
  2. Georges Cuvier, T. Magdelaine de Siant Agy, Histoire des sciences naturelles, depuis leur origine jusqu'à nos jours, 1841, p 276
  3. Pline l'Ancien, Histoires naturelles, livre XX, 66 et 89
  4. Pline l'Ancien, Histoires naturelles, livre XXI
  5. Pline l'Ancien, Histoires naturelles, livre XXIII, 83