Antonio Zanchi

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
image illustrant un peintre image illustrant italien
Cet article est une ébauche concernant un peintre italien.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?) selon les recommandations des projets correspondants.

Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Zanchi.
Antonio Zanchi
Zanchi Portrait.jpg

Antonio Zanchi

Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 90 ans)
VeniseVoir et modifier les données sur Wikidata
Activité

Antonio Zanchi (prononcé : [anˈtɔːnjo dˈdzaŋki] Este, 1631-1722) est un peintre italien baroque de l'école vénitienne.

Biographie[modifier | modifier le code]

Antonio Zanchi fait son apprentissage auprès de Francesco Ruschi et a été influencé par Giovan Battista Langetti.

La vigueur de son clair-obscur et la tonalité dramatique de ses œuvres, l'imposent dans les années 1660 comme un des meilleurs représentants du courant des tenebrosi. L'importante commande de deux toiles de grandes dimensions, dites teleri, pour la Scuola Grande de San Rocco en 1666[1], lui valent une grande réputation. Son chef-d'œuvre est celui sur la Peste à Venise.

Parmi ses élèves on note Francesco Trevisani et Antonio Molinari.

Œuvres[modifier | modifier le code]

  • Tableaux pour l'église Santa Maria del Giglio
  • Retable à l'église des Théatins, Munich (détruit pendant les bombardements alliés)
  • Assomption, retable à Ponzano Veneto
  • Salle Tommaseo de l'Ateneo veneto :
    • Jugement dernier
    • Jésus chassant les marchands du temple
  • La Mort de Lucrèce, Saint-Quentin (Aisne), musée Antoine-Lécuyer.
  • Le Martyre de saint Barthelemy, huile sur toile, église Saint-Nazaire-et-Saint-Celse de Brescia
  • L'Expulsion des marchands du Temple, 1667, huile sur toile, 250 × 640 cm, Ateneo Veneto, Venise. Réalisée pour la sacristie de la Scuola de Santa Maria della Consolazione e San Girolamo[1].
  • Le couronnement de la Vierge , 1667- église San Vito de Trévise
  • Le martyre de Daniel de Padoue, 1677, Santa Giustina (Padoue)
Cliquez sur une vignette pour l’agrandir.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b Giovanna Nepi Sciré, La Peinture dans les Musées de Venise, Editions Place des Victoires, , 605 p. (ISBN 978-2-8099-0019-4), p. 378 et 593

Sources[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]