Antonio Mosto

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Antonio Mosto

Description de l'image  Storia dei Mille p079.jpg.
Naissance
Gênes Flag of Kingdom of Sardinia (1848).svg Royaume de Sardaigne
Décès 1880
Gênes Drapeau : Italie Royaume d'Italie
Nationalité italienne

Antonio Mosto (né le à Gênes et mort dans la même ville en 1880) est un patriote italien.

Biographie[modifier | modifier le code]

Antonio Mosto et son frère Carlo (1837-1860) épousent très jeunes les idées mazziniennes. Antonio combat au cours de la seconde guerre d’indépendance et en 1860 il suit Giuseppe Garibaldi dans l'expédition des Mille en Sicile comme commandant des carabiniers génois. Il se distingue au cours de la bataille de Milazzo et de la bataille du Volturno[1].

En 1866 avec le déclenchement de la troisième guerre d'indépendance il s'enrôle dans le corps des volontaires italiens de Garibaldi combattant dans le Trentin toujours au commandement, avec le grade de major, du 1e bataillon des bersagliers génois qui se distingue durant la bataille de Monte Suello où il est décoré de la croix de cavalier de l'ordre militaire de Savoie et lors de la bataille de Bezzecca[2].

En 1867, il prend part à la campagne de l'Agro Romano pour la libération de Rome et il est blessé gravement à la bataille de Monterotondo[1].

Il meurt à Gênes en 1880.

Distinction[modifier | modifier le code]

Cavaliere BAR.svg
 : Croix de chevalier de l'ordre militaire de Savoie

« Pour avoir commandé avec habileté et valeur son bataillon et s'être distingué comme chef de corps et avoir montré de valeur personnelle durant la bataille de Monte Suello »

— Trentin, Bataille de Monte Suello,

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Bianca Montale, Antonio Mosto, battaglie e cospirazioni mazziniane (1848-1870), 1966.
  • Gualtiero Castelllini, Eroi garibaldini, Feltrinelli Treves Editori, Milan, 1931.

Sources[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b Gualtiero Castelllini, Eroi garibaldini, Feltrinelli Treves Editori, Milano, 1931.
  2. Bianca Montale, Antonio Mosto, battaglie e cospirazioni mazziniane (1848-1870), 1966.