Antonio Fabrés

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Antonio Fabrés
Antonio Fabres.jpg
Autoportrait de l'artiste
Naissance
Décès
Nationalité
Activités

Antonio Maria Fabrés y Costa, dit Antonio Fabrés, né le à Gràcia (alors commune indépendante de la périphérie de Barcelone) et mort en 1936, est un sculpteur, artiste peintre et illustrateur espagnol.

Biographie[modifier | modifier le code]

Antonio Fabrés étudie à l'Escuela de Bellas Artes dès l'âge de 13 ans et reçoit une bourse à 21 ans pour étudier à Rome. Il y rejoint Marià Fortuny qui l'incite à cultiver l'aquarelle, une technique qu'il exécute avec succès, faisant des illustrations pour des livres et des magazines.

Il retourne à Barcelone en 1886 et l'année suivante, remporte la deuxième médaille à l'Exposition Nationale des Beaux-Arts série aquarelle.

Antonio Fabrés est représenté, en particulier pour ses œuvres orientalistes par le marchand d'art Adolphe Goupil. Sa célébrité est telle, en 1904, qu'il est appelé par le Président du Mexique, Porfirio Díaz, pour occuper le poste d'inspecteur général des Beaux-Arts[1].

Mais à la fin de sa vie, la gloire l'ayant quitté, il revient à Rome en 1908.

Conservation[modifier | modifier le code]

Le roi Alphonse XII acquit son tableau L'Esclave, et en a ensuite fait don au Musée d'Art moderne. L'artiste a également fait don au Musée d'Art Moderne d'Ecce Homo, qui, depuis 1971, fait partie de la collection du musée du Prado[2],[3],[4].

Autres collections[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en)Grove Art Online.
  2. (en) « Antonio Fabrés », Extrait de la notice dans le dictionnaire Bénézit, sur Oxford Index, 2006 (ISBN 9780199773787).
  3. (ca)Enciclopedia cat
  4. (es) Museo del Prado.
  5. Collection British Museum

Annexes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Fabrés y su tiempo, 1854-1938 Museo de San Carlos 1994
  • Eva V. Galán, Pintores del romanticismo andaluz, Université de Grenade, 1994 (ISBN 84-338-1842-2)
  • Carlos González López, Montserrat Martí Ayxelá, Spanish Painters in Rome (1850-1900), Sammer Galleries, 1975 (ISBN 84-722-3933-0)
  • Manuel Ossorio y Bernard, Galería Biográfica de artistas españoles del siglo XIX, Librería Gaudí, 1975 (ISBN 12-746-9165-6)

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :