Antonio Cesti

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir CESTI.

Pietro Antonio Cesti, également connu sous le nom de Marc'Antonio Cesti, (Arezzo, 5 août 1623 - Florence, 14 octobre 1669) est un compositeur d'opéra et maître de chapelle italien du XVIIe siècle.

Biographie[modifier | modifier le code]

Ce moine franciscain était aussi chanteur, compositeur d'opéra et maître de chapelle de la cour d'Innsbruck. Antonio est son prénom de religion.

En 1650, le frère mineur est critiqué pour avoir chanté dans le Giasone de Cavalli. En 1652, il est appelé comme maître de chapelle de la Chambre de l'archiduc Ferdinand de Habsbourg, à Innsbruck. En 1654, Antonio Cesti reprend son Cesare amante, et la transforme en La Cleopatra, pour l'inauguration de la Komödienhaus.

En 1655, à l'occasion du passage à Innsbruck de la reine Christine de Suède, qui a abdiqué pour s'être convertie au catholicisme, et se rend à Rome, l'archiduc Ferdinand d'Autriche donne des festivités au cours desquelles est jouée l'Argia de Cesti.

En 1659, Antonio Cesti est relevé de ses vœux. Il est chantre à la Chapelle Sixtine à Rome. En 1661, à l’occasion des noces de Marguerite-Louise d'Orléans et de Côme de Médicis à Florence, la Doria est représentée. En 1662, la reine Christine de Suède rend une nouvelle fois visite à Innsbruck, la Magnanimita d'Alessandro est représentée.

En 1666, il devient second chef de chapelle à la cour de l’empereur Léopold Ier. La même année, l'opéra Orontea est repris au Teatro SS Giovanni e Paolo. En 1668, à l'occasion des fêtes du mariage de l'empereur Léopold Ier avec l'infante Marguerite d'Espagne, Il pomo d’oro est créé à Vienne. Le livret est de Sbarra, l’empereur y compose quelques arias.

En 1669, le compositeur meurt à l'occasion d'un voyage à Florence, alors qu'il était attaché à la cour impériale de Vienne.

Son œuvre[modifier | modifier le code]

  • 1651 : Alessandro vincitor di se stesso (Livret: Sbarra, Venise, Teatro SS Giovanni et Paolo)
  • 1652 : Cesare Amante (Livret: Varotari, Venise, Teatro Grimano)
  • 1654 : La Cleopatra
  • 1655 : L'Argia (Innsbruck)
  • 1656 : L'Orontea (Livret: Hiacinto Andrea Cicognini, retravaillé par Filippo Apolloni - Innsbruck)
  • 1656 : Il Pomo d'Oro (Vienne)
  • 1657 : La Doria (Libretto: Apolloni - Innsbruck), le plus grand succès du compositeur à Innsbruck
  • 1659 : Venere Cacciatrice (Livret: Sbarra - Innsbruck)
  • 1662 : La Magnanimità d'Alessandro (Livret: Sbarra - Innsbruck)
  • 1665 : La Semiramide (Livret: Moniglia - Innsbruck)
  • 1666 : Il Tito (Livret: Nicolò Beregan - Venise)
  • 1667 : Disgrazie d'Amore (Livret: Sbarra)
  • 1668 : La Schiava fortunata