Antonio Bertali

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Antonio Bertali
Antonio Bertali.jpg

Antonio Bertali

Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 64 ans)
VienneVoir et modifier les données sur Wikidata
Activités
Autres informations
Mouvement
Instrument
Genre artistique

Antonio Bertali, né à Vérone le [1] et mort à Vienne le [1], est un compositeur et violoniste italien qui fit carrière en Autriche.

Biographie[modifier | modifier le code]

Antonio Bertali reçut sa formation musicale initiale à la cathédrale de sa ville natale. Il entra en 1622 au service de l'archiduc Charles-Joseph, puis en 1624 à la cour de Vienne, au service de l'empereur Ferdinand II. Il succéda en 1649 à Giovanni Valentini comme maître de chapelle de l'empereur Ferdinand III[1].

Il composa des opéras, des oratorios, de la musique instrumentale. Son style est celui du nord de l'Italie, et ses opéras établirent de manière durable la tradition de l'opéra italien à Vienne.

Œuvres[modifier | modifier le code]

On a perdu à peu près la moitié de son œuvre. Cependant, des copies faites par son contemporain Pavel Josef Vejvanovský sont conservées à la Hofbibliothek de Vienne et à la bibliothèque du couvent de Kremsmünster.

Pièces vocales
  • Cantates profanes et religieuses, motets, entre autres Donna real pour les fêtes nuptiales de l'empereur avec l'infante d'Espagne, 1631
  • Missa Ratisbonensis, 1636
  • Lamento della regina d'Inghilterra
  • Requiem pro Ferdinando II, 1637
  • Plus de 50 Introit
Opéras
  • Niobe, 1652, Mantoue
  • Theti, 1652, Mantoue
  • L'inganno d'amore, 1653, Ratisbonne
  • Theti, favola dramatica, 13 juillet 1656, Vienne
  • Il re Gilidoro, favola, 19 février 1659, Vienne
  • La magia delusa, 4 juin 1660
  • Gli amori d'Apollo con Clizia, 1er mars 1661, Vienne
  • Il Ciro crescente, 3 intermèdes pour Il pastor fido, 14 juin 1661, parc du château de Laxenburg
  • La Zenobia di Radamisto, 18 novembre 1662
  • L'Alcindo, 20 avril 1665, Vienne
  • La contesa dell'aria e dell'acqua festa a cavallo, 24 janvier 1667, Vienne
Musique instrumentale

Il a composé aussi de très nombreuses autres sonates, sonatines et suites à 3, 4, 5 et 6 voix.

Liens externes[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. a, b et c Marc Honegger, Dictionnaire de la musique : Tome 1, Les Hommes et leurs œuvres. A-K, Bordas,‎ , 1232 p. (ISBN 2-0401-0721-5), p. 106