Antonio Beato

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Antonio Beato
Biographie
Décès
Nationalités
Activité
Fratrie
Temple de Louxor Égypte. Photographie d'Antonio Beato, prise entre 1860 et 1889.
Membres de la mission japonaise d'Ikeda Nagaoki devant le sphinx de Gizeh, en 1864.

Antonio Beato, né vers 1825, mort en 1905, aussi connu comme Antoine Beato, était un photographe italien et britannique. Il est renommé pour ses scènes de genre, portraits, photos d'architecture et de paysages égyptiens en particulier, du pourtour méditerranéen en général. Il était le frère de Felice Beato, avec qui il travailla en diverses occasions, et de sa soeur Leonilda Maria Mathilda.

On ne sait que peu de choses sur ses origines. Il naît probablement vers 1825 en territoire vénitien avant d'obtenir la citoyenneté britannique. Il existe néanmoins de nombreuses preuves[Lesquelles ?] que son frère Felice naquit à Corfou, alors propriété de Venise, mais placée peu après, en 1814, sous protectorat britannique, par le traité de Paris.

Il utilisait souvent la version française de son prénom, Antoine, peut-être parce qu'il travaillait beaucoup en Égypte où la langue française était répandue à l'époque.

À la fin des années 1860, il collabore avec Hippolyte Arnoux, établi à Port Saïd, qui couvre les travaux de percement du canal de Suez.

Œuvre photographique[modifier | modifier le code]

Grâce au travail de recherche très récent de Gérard Réveillac[1], on possède à présent une vue très étendue de l'œuvre photographique d'Antonio Beato. Il a publié des centaines de photographies, principalement des sites de Louxor et Karnak, où il s'est établi à partir de 1862, jusqu'à son décès en 1905 (source: Maspéro 1912). Il a vendu des dizaines de milliers de cartes postales, comme l'a indiqué sa veuve en 1906, lorsqu'elle tenta de vendre le commerce de son mari.

Références[modifier | modifier le code]

  1. Gérard Réveillac, Trésors photographiques d'Égypte : Antonio Beato, photographe de la Haute-Égypte de 1859 à 1905 (ISBN 9782330075880, OCLC 982175421).