Antonino Votto

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Antonino Votto
Antonino Votto.jpg
Antonino Votto en 1974.
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 88 ans)
MilanVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Activités
Autres informations
A travaillé pour
Instrument
Maîtres
Camillo De Nardis (d), Alessandro LongoVoir et modifier les données sur Wikidata

Antonino Votto (PlaisanceMilan) est un chef d'orchestre et un pianiste italien, réputé pour ses interprétations à l'opéra.

Biographie[modifier | modifier le code]

Antonino Votto étudie le piano avec Alessandro Longo, la composition avec Camillo De Nardis[1].

Il effectue ses débuts en tant que virtuose du piano en 1919, à Trieste, alors qu'il est professeur suppléant au conservatoire, puis il est nommé au Conservatoire de Milan jusqu'en 1921. Il est répétiteur à La Scala pour Arturo Toscanini. Il fait ses débuts à la direction en 1923 (Manon Lescaut)[2]. Comme Toscanini, a toujours dirigé par cœur, sans partition. Il est rapidement admiré comme l'un des meilleurs chefs d'orchestre de l'opéra italien dans les grands centres italiens[2]. En 1924, il est invité à Covent Garden (Madame Butterfly et Pagliacci)[2], puis il est nommé second chef de La Scala de 1925 à 1929 et en 1928, chef principal à Triste[1]. Il est invité pour diriger l'opéra italien dans toute l'Europe : à Barcelone (1930-1931), à Prague (1932), en Belgique et en Hollande (1934-1935), à Genève (1936) et au Caire (1939). Il dirige également au Teatro Colón de Buenos Aires en tant qu'assistant de Héctor Panizza, Berlin et Amsterdam.

De 1941 à 1967, il enseigne la direction d'orchestre au conservatoire de Milan et à pour élève notamment Claudio Abbado et Riccardo Muti[1], Luciano Chailly, Alberto Zedda, Maurizio Pollini et Guido Cantelli. Dès 1948, il est premier chef permanent à La Scala (Victor de Sabata en est le directeur musical), accompagnant régulièrement Maria Callas à ses débuts, dans La Vestale (1954), Norma (1955), La sonnambula (1957)[2] ou Poliuto, avec des mises en scène de Visconti notamment. Il donne son premier concert américain à Chicago en 1960 (Aida et Don Carlos)[2].

Il dirige à la Scala jusqu'en 1967 et cesse de diriger en 1973, ayant perdu la vision.

Discographie[modifier | modifier le code]

Votto a enregistré une importante discographie avec le Teatro alla Scala de Milan au cours des années 1950, lorsque EMI publie la majeure partie de ses enregistrements en studio avec Maria CallasUn bal masqué, La Bohème (1956), La sonnambula (1957) et La Gioconda d'Amilcare Ponchielli (1959) — et bien que Votto soit un chef fiable, les critiques stigmatisèrent ses enregistrements pour leur manque d’émotion.

Ce qui lui était reproché était probablement le mauvais résultat occasionnel du travail en studio alors que ses enregistrements de concerts, tels que Norma en décembre 1955 à La Scala) et La sonnambula à Cologne, 1957 sont considérés parmi les meilleures versions de ces œuvres.

  • Bellini, Norma - Maria Callas, Giolietta Simionato (Adalgisa), Gabriella Carturan (Clotilde), del Monaco (Pollione), Zaccaria (Oroveso) ; Chœur et Orchestre du théâtre de la Scala (1955, Arkadia) (OCLC 1040321179)
  • Puccini, La Bohème - Callas, Moffo, Di Stefano, Panerai, Zaccaria (1956, EMI)
  • Bellini, La sonnambula - Maria Callas, Eugenia Ratti, sopranos ; Fiorenza Cossotto, mezzo-soprano ; Nicola Monti, Franco Ricciardi, ténors ; Nicola Zaccaria, Giuseppe Morresi, basses ; Chœurs et Orchestre du théâtre de la Scala (3-9 mars 1957, EMI) (OCLC 948808479)
  • Donizetti, Poliuto - Maria Callas, soprano ; Franco Corelli, ténor ; Ettore Bastianini, baryton ; Nicola Zaccaria, basse ; Chœur et Orchestre du théâtre de la Scala (2 juillet 1960, Melodram) (OCLC 41666423)
  • Ponchielli, La Gioconda - Callas, Poggi, Silveri, Barbieri ; Orchestre de la RAI de Turin (1952, Fonit Cetra) (OCLC 633080715)
  • Verdi, Un ballo in maschera - Maria Callas, Eugenia Ratti, sopranos ; Fedora Barbieri, mezzo-soprano ; Giuseppe di Stefano, ténor ; Tito Gobbi, bayton ; Chœur et Orchestre du théâtre de la Scala (septembre 1956, EMI) (OCLC 999350307)
  • Puccini, La Bohème - Scotto, Poggi, Gobbi, Modesti (1961, Deutsche Grammophon)
  • Verdi, La traviata - Renata Scotto, Gianni Raimondi, Ettore Bastianini ; Chœur et Chœurs et Orchestre du théâtre de la Scala (1962, Deutsche Grammophon)

Notes et références[modifier | modifier le code]

(en) Cet article est partiellement ou en totalité issu de l’article de Wikipédia en anglais intitulé « Antonino Votto » (voir la liste des auteurs).
  1. a b et c Pâris 2015, p. 922.
  2. a b c d et e Grove 2001.

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]