Anton Rehmann

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Anton Rehmann
Antoni Rehman.jpg
Fonction
Membre de la diète de Galicie et Lodomérie (d)
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 76 ans)
LvivVoir et modifier les données sur Wikidata
Abréviation en botanique
RehmannVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalités
Formation
Activités
Autres informations
A travaillé pour
Domaine
Membre de
Distinction

Antoni Rehman alias Anton Rehman né le à Cracovie, mort le à Lwow, Galice, est un géographe, géomorphologue, botaniste et explorateur polonais. Il a publié principalement dans des revues allemandes. En Autriche, il est considéré comme un botaniste autrichien car la Galice faisait à l'époque partie de l'Empire austro-hongrois.

Biographie[modifier | modifier le code]

Anton était le fils du maître ramoneur Józef Rehman (1812-1882) et Anna Piotrowski.

De 1860 à 1863, il étudie les sciences et la géographie à l'université Jagiellonian de Cracovie et obtient en 1864 un doctorat en botanique, après s'être spécialisé dans les bryophytes.

En 1865, il explore les steppes de Podolie, les rives du Dniester et les montagnes de Tschornohora en Ukraine. En 1866-67, il étudie l'anatomie des plantes à Munich avec Carl Wilhelm von Naegeli.

En 1868, il voyage à travers le sud de la Russie et un an plus tard est nommé professeur d'anatomie végétale à l'Université de Cracovie. Entre 1873 et 1874, il voyage dans le Caucase et en Crimée. Il part en Afrique du Sud en 1875-77 et de nouveau en 1879-80, faisant connaissance avec les San, les Khoikhoi et les Bantous. Alors qu'il se trouvait en Afrique du Sud, il a recueilli plus de 9 000 spécimens et Ignaz von Szyszyłowicz a commencé sa liste. Deux parties de la liste sont apparues dans un journal polonais en 1887-88, mais, à cause de mésentente, les spécimens ont été retournés à Rehmann qui les a vendus à Schinz en 1889. Dixon et Gepp ont énuméré ses 680 mousses dans un bulletin de Kew de 1923. Ceux-ci ont inclus les collections de John Medley Wood et de McLea que Rehmann avait acquises en Afrique du Sud. Sa première visite a couvert les zones George et Knysna d'où il est passé à Cape Town, Tulbagh, Ceres, Worcester, Rivière Touws, Matjiesfontein, il est ensuite revenu à Ceres.

Marguerite africaine, découverte d'A. Rehmann.
Gerbera, découverte d'A. R.

En 1882, il devient professeur à l'Université de Lviv. De 1884 à 1897, il est botaniste et professeur au Collège vétérinaire.

À partir de 1887, il est doyen de la faculté de philosophie et, en 1888-1889, il en est le recteur. Il est membre de la Société Scientifique de Cracovie, de la Commission physiographique de l'Académie de Cracovie et de la Société des Sciences Naturelles Nicholas Copernicus, en tant que président en 1888-89. En 1910, il prend sa retraite.

Au cours de ses voyages, il recueille d'énormes quantités de matériel d'herbier. À ce jour, ses spécimens peuvent être trouvés dans les herbiers du monde entier, y compris ceux de Cracovie et de Lemberg. Il décrit plusieurs nouveaux taxons végétaux dont une variété d'absinthe ( Artemisia absinthium L. var calcigena Rehm.) qui est considérée comme endémique des montagnes Pieniny. Elle est sur la Liste rouge des plantes menacées en Pologne[1].

Publications[modifier | modifier le code]

  • Croquis de voyage de l'Afrique australe (1881)
  • Échos de l'Afrique australe (1884)
  • Les Tatras d'un point de vue physique et géographique (1895)

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Polypetalae disciflorae Rehmannianae (Disque floral de Polypetalae Rehmannianae...): Sive, Enumeratio Linearum, Malpighiacearum, Zygophyllearum, etc., A. Rehmann, Annis 1875-1880 en Afrique australi extratropica collectarum , à partir des échantillons recueillis par Anton Rehmann de 1875 à 1880, au cours d'un voyage en Afrique du Sud. Les collections de Rehmann provenaient principalement du Natal et du Transvaal[2].

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Références[modifier | modifier le code]

  1. Mary Gunn & LE Codd, Exploration botanique de l'Afrique australe.
  2. "Littérature taxonomique".