Anton Furst

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
image illustrant un chef décorateur image illustrant une personnalité image illustrant britannique
Cet article est une ébauche concernant un chef décorateur et une personnalité britannique.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?) selon les conventions filmographiques.

Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Furst.
Anthony Francis Furst
Naissance
Wendens Ambo (en), Angleterre
Nationalité Drapeau : Royaume-Uni Britannique
Décès (à 47 ans)
Los Angeles, Californie
Profession Chef décorateur
Designer
Films notables Batman

Anthony Francis "Anton" Furst est un décorateur de cinéma britannique né le à Wendens Ambo (en)[1] (Angleterre) et mort le , célèbre pour avoir dessiné la Batmobile et les fameux décors de Gotham City pour le film de Tim Burton en 1989.

Biographie[modifier | modifier le code]

Anthony Furst étudie les beaux arts et la sculpture au Royal College of Art de Londres[2]. Il commence à travailler comme assistant d'Anthony Masters (en) sur 2001, l'Odyssée de l'espace. Plus tard, il crée un spectacle à base d'hologrammes, "The Light Fantastic", qui sera utilisé par The Who lors de sa tournée au milieu des années 1970. Par la suite, il crée "Holoco", une société spécialisée dans les effets spéciaux qui participe à Star Wars ou Superman[3],[1],[4],[5].

Puis, il se lance dans la direction artistique, et collabore à des films comme Full Metal Jacket et Batman, film qui lui permet d'obtenir un Oscar. Au début des années 1990, il déménage à Los Angeles et crée "The Furst Company" au sein de Columbia Pictures[3],[1],[5].

Il a aussi dessiné le premier restaurant Planet Hollywood à New York en 1991[3],[1],[4],[5],[2].

Filmographie (sélection)[modifier | modifier le code]

Distinctions[modifier | modifier le code]

Récompenses[modifier | modifier le code]

Nominations[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a, b, c et d (en) David K. Frasier, Suicide in the Entertainment Industry : An Encyclopedia of 840 Twentieth Century Cases, McFarland, , 440 p. (ISBN 9780786423330), p. 114.
  2. a et b (en) Simon Garfield, « When hell burst through the pavement and grew: Anton Furst conjured up Batman's Gotham City. In England he was a creator of dreams. But in Hollywood his dreams ended. Simon Garfield reports », The Independent,‎ (lire en ligne).
  3. a, b et c (en) « Anthony Furst; Won Oscar as Art Designer for 'Batman' », Los Angeles Times,‎ (lire en ligne).
  4. a et b (en) Frank Spotnitz, « Remembering Anton Furst », Entertainment Weekly,‎ (lire en ligne).
  5. a, b et c (en) « ANTON FURST », TCMdb (consulté le 1er juin 2016).

Liens externes[modifier | modifier le code]