Anton Friedrich Justus Thibaut

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Anton Friedrich Justus Thibaut
Anton Friedrich Justus Thibaut.jpg

Anton Friedrich Justus Thibaut, historien du droit.

Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 68 ans)
HeidelbergVoir et modifier les données sur Wikidata
Sépulture
Bergfriedhof (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Lieux de travail
Formation
Activités
Fratrie
Bernhard Friedrich Thibaut (en)Voir et modifier les données sur Wikidata
Autres informations
Domaine
Directeur de thèse
Thibaut grab.JPG

Vue de la sépulture.

Anton Friedrich Justus Thibaut (né le 4 janvier 1772 à Hameln ; mort le 28 mars 1840 à Heidelberg) est un juriste allemand et historien du droit, qui a contribué également à la redécouverte de la musique ancienne.

Parmi ses disciples, l'on distingue Léopold Auguste Warnkoenig, professeur à l'Université d'État de Louvain.

Biographie[modifier | modifier le code]

Après ses études à Göttingen, Kiel et Königsberg et une brève activité à Iéna il devient en 1805 professeur de droit romain à l'université de Heidelberg.

Soirée de chant choral dans la maison de Thibaut

Il fait des pandectes l'objet principal de son activité et cherche à les développer en un système juridique. Il s'oppose à Savigny sur la question de savoir s'il faut donner un code civil à l'Allemagne. Il est favorable à la création d'un tel code contrairement à Savigny qui développe une critique sévère de la codification

Dans son ouvrage de 1824 Über Reinheit der Tonkunst (Sur la pureté dans la musique), il s'oppose aux conceptions musicales dominantes de son époque. Il propose un retour à des compositeurs "classiques" alors oubliés comme Giovanni Pierluigi da Palestrina, Tomás Luis de Victoria ou Orlando di Lasso.

Plusieurs musiciens contemporains comme Robert Schumann ou Felix Mendelssohn ont été influencés par les idées et par les concerts de chant choral a cappella que Thibaut organisait dans sa maison. Mendelssohn a ainsi pris la décision de donner à nouveau en concert la Passion selon saint Matthieu de Johann Sebastian Bach.

Thibaut a également influencé la philosophie de la musique de Georg Wilhelm Friedrich Hegel[1].

Œuvres[modifier | modifier le code]

  • System des Pandektenrechts, 1803
  • Über die Notwendigkeit eines allgemeinen bürgerlichen Rechts für Deutschland, 1814
  • Über Reinheit der Tonkunst, 1824

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Alain Patrick Olivier, Hegel et la musique, Champion, 2003, cité dans Jacques Darriulat, Hegel et la musique

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]