Antoinette Rychner

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Antoinette Rychner
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Biographie
Naissance
Nationalité
Formation
Activité
Autres informations
Genres artistiques
Influencée par
Site web
Distinctions
Œuvres principales
Après le monde (d)Voir et modifier les données sur Wikidata

Antoinette Rychner, née le [1], est une femme de lettres suisse (neuchâteloise), auteure de pièces de théâtre et de romans.

Son premier roman, Le prix, a reçu le Prix Michel-Dentan 2015 et le Prix suisse de littérature 2016[2].

Son dernier roman, Après le monde est post-apocalyptique et écoféministe[3],[4],[5]. Inspiré de collapsologie, il explore la question de la résilience collective après un effondrement[6].

Œuvres[modifier | modifier le code]

Pièces de théâtre[modifier | modifier le code]

  • La vie pour rire (mis en scène par Robert Sandoz).
  • L'enfant, mode d’emploi (mis en scène par Françoise Boillat).
  • De mémoire d'estomac, Éditions Lansman, 2011 (mis en scène par Robert Sandoz).
  • Intimité data storage, Éditions Les solitaires intempestifs, 2013 (mis en scène par Jérôme Richer).
  • Arlette, Éditions Les solitaires intempestifs, 2017.
  • Pièces de guerre en Suisse, Éditions Les solitaires intempestifs, 2019 (mis en scène par Maya Bösch)[2].

Récits[modifier | modifier le code]

  • Petite collection d'instants-fossiles, Éditions de l'Hèbe, 2010.
  • Lettres au chat, Éditions d'autre part, 2014.
  • Devenir pré, Éditions d'autre part, 2016.
  • Peu importe où nous sommes, Éditions d'autre part, 2019[2].

Romans[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (notice BnF no FRBNF16666690)
  2. a b et c Julien Burri, « Antoinette Rychner, l’épopée du quotidien », Le Temps,‎ (lire en ligne, consulté le 19 janvier 2020)
  3. a et b Isabelle Rüf, « L’effondrement chanté au féminin pluriel selon Antoinette Rychner », Le Temps,‎ (lire en ligne, consulté le 19 janvier 2020)
  4. a et b Caroline Rieder, « « J’ai imaginé la vie d’après pour conjurer ma peur » », 24 heures,‎ (lire en ligne, consulté le 19 janvier 2020).
  5. a et b Nadine Haltiner et Olivier Horner, « « Après le monde », roman d'Antoinette Rychner hanté par l'effondrement », RTS Info,‎ (lire en ligne, consulté le 24 janvier 2020).
  6. a et b François Friche, « Après le monde », Moins ! Journal romand d'écologie politique, no 46,‎ , p. 29.

Liens externes[modifier | modifier le code]