Antoine de la Hubaudière

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Antoine de la Hubaudière, né le à Parcé (Ille-et-Vilaine), décédé le 24 floréal an II () à Beaucé, près de Fougères (Ille-et-Vilaine) ; ingénieur des Ponts et Chaussées, il fut surtout directeur de la célèbre manufacture HB, la plus connue des faïenceries de Quimper.

Biographie[modifier | modifier le code]

Antoine Joseph Jean de la Hubaudière est né dans la région de Fougères (Ille-et-Vilaine), fils d'Antoine François de la Hubaudière, avocat au Parlement de Bretagne et de Julienne Jacquine Thomelier, fille d'un procureur du Présidial de Rennes. Devenu ingénieur en second des Ponts et Chaussées, il arrive à Quimper en 1768 et épouse le en l'église de Locmaria à Quimper Marie Élisabeth Françoise Perrine Caussy, fille du faïencier Pierre Clément Caussy, installé à Locmaria, près de Quimper, dont il eut 12 enfants : l'aîné, Clément Antoine Joseph Marie (1772-1841) et le second, Jean Marie (1773 - 1841), furent présidents du tribunal de commerce de Quimper et occupèrent des postes dans la municipalité, les 5 autres fils furent négociants de Quimper.

Dans le cadre de son travail d'ingénieur des Ponts et Chaussées, Antoine de la Hubaudière dessine entre autres une carte du réseau hydrographique de la région de Quimper[1], dessinée à l'encre de Chine et sans doute destinée à repérer les prises d'eau potable pour la ville de Quimper qui manquait de fontaines[2], qui a été conservée à la "Bibliothèque Bretonne" de la Médiathèque des Ursulines de Quimper.

Dès 1776, Antoine de la Hubaudière prenait les rênes de la fabrique de son beau-père. Devenu lui-même faïencier, il créa la signature "H" qui devint plus tard "HB", deux lettres de son patronyme, marque de la célèbre faïencerie HB[3].

Article détaillé : Faïence de Quimper.

Le 24 floréal an II, reconnu, il est tué par des Chouans alors qu'il traversait le petit bourg de Beaucé, près de Fougères.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Christian de la Hubaudière : Quel tricentenaire ? 1 : le fondateur, 1996, (ISBN 2-9510233-0-8)
  • Christian de la Hubaudière : La Vierge de faïence, Coop-Breizh, 2003, (ISBN 978-2-84346-185-9)
  • Christian de la hubaudière : La Fille du faïencier, Coop-Breizh, 2005, (ISBN 978-2-84346-244-3)
  • Christian de la Hubaudière : Madame la faïencière, Coop-Breih, 2007, (ISBN 978-2-84346-319-8)
  • Christian de la Hubaudière et Chantal Soudée Lacombe : "L'art de la fayence" des Caussy, faïenciers à Rouen et Quimper au XVIIIe siècle. Falaise, Lilou, 2007, (ISBN 978-2-9510233-1-4)