Antoine Vey

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Antoine Vey
Antoine Vey.jpg
Antoine Vey en 2019.
Biographie
Naissance
Nationalité
Drapeau : France Français
Formation
Activité
Autres informations
Domaine

Antoine Vey, né le au Puy-en-Velay, est un avocat pénaliste français, co-fondateur en 2016 du cabinet Dupond-Moretti & Vey.

Biographie[modifier | modifier le code]

Antoine Vey naît le 9 mai 1984 au Puy-en-Velay, où son père, Régis Vey, est notaire, et sa mère pharmacienne-biologiste[1].

Il étudie le droit à l'Université de Cambridge puis à l'Université Panthéon-Assas. Il est également diplômé de l’Institut d'études politiques de Paris où il a suivi la filière « Affaires publiques »[2] et où l'un de ses professeurs est François Hollande[3].

Pendant ses études, il gagne le concours de plaidoirie d'Assas et le concours national de la conférence Lysias en 2008, et est arrivé second du prix Philippe-Seguin à Sciences Po. En février 2010, il organise la première édition de la « Nuit de l’éloquence », événement qui réunit des personnalités du monde judiciaire, littéraire et politique autour de joutes verbales[1],[4].

En 2013, il est élu secrétaire de la conférence des avocats du barreau de Paris[5].

Carrière professionnelle[modifier | modifier le code]

À la suite de sa rencontre avec l’avocat pénaliste Olivier Metzner[6], Antoine Vey décide de s’orienter vers le droit pénal. Il prête serment comme avocat le et s’inscrit au barreau de Paris[7]. Il est recruté au sein du cabinet Metzner & associés intervenant alors dans plusieurs contentieux fortement médiatisés (les affaires Clearstream, Kerviel, Bettencourt, EADS, etc.).

Il intègre ensuite la SCP Spinosi & Sureau, cabinet d’avocats au Conseil d’État et à la Cour de cassation. Il y collabore notamment avec Patrice Spinosi sur des questions liées à la procédure d’assises ou aux libertés fondamentales.

En 2013, Antoine Vey est recruté par Éric Dupond-Moretti, qui lui confie la création d’un cabinet secondaire, à Paris, tourné vers la pratique du droit pénal des affaires et le développement international[8]. En 2016, ils s'associent pour fonder le cabinet Dupond-Moretti & Vey[9]. Il est également inscrit au barreau de Genève, ce qui lui permet d’intervenir en Suisse[10].

Antoine Vey enseigne à Sciences-po Paris, ainsi qu'à l’École de formation professionnelle des barreaux (EFB). Selon Les Échos, il fait partie en 2018 d'une nouvelle génération d'avocats spécialisés dans le droit pénal des affaires[11]. En 2019, GQ le classe à la 8e place du classement des 30 avocats les plus puissants de France[12].

En juillet 2020, après la nomination d’Éric Dupond-Moretti comme Garde des Sceaux, Antoine Vey change le nom du cabinet qui devient Vey & Associés[13].

Principales affaires judiciaires[modifier | modifier le code]

  • Affaire Balkany

Le procès des époux Balkany s’ouvre le devant le tribunal correctionnel de Paris[14],[15],[16]. La défense de Patrick Balkany est assurée par Éric Dupond-Moretti et son associé Antoine Vey[17]. Le maire de Levallois-Perret est jugé pour blanchiment de fraude fiscale aggravée. Il est également poursuivi avec son épouse, Isabelle Balkany, pour avoir constitué frauduleusement et dissimulé un important patrimoine immobilier en recourant à des sociétés étrangères, notamment sur l’île de Saint-Martin et au Maroc[18],[19],[20]. Dans un premier volet de l'affaire, Patrick Balkany est condamné le à quatre ans de prison et dix ans d’inéligibilité pour fraude fiscale[21]. Dans le second, le , il est condamné, à cinq ans de prison ferme pour blanchiment[22]. En novembre 2019, il se sépare de ses deux avocats, son épouse déclarant « on ne peut plus suivre financièrement »[23].

  • Affaire Le Cuba Libre

En , Antoine Vey défend les deux gérants du bar Le Cuba Libre[24], dont l’incendie en 2016 a fait 14 morts et 6 blessés. Le , le tribunal correctionnel de Rouen les condamne à cinq ans de prison, dont trois ferme[25].

  • Affaire Georges Tron

Antoine Vey assure aux côtés d’Eric Dupond Moretti la défense de Georges Tron, renvoyé pour viols devant la cour d’assises de Bobigny en [26],[27],[28]. Au quatrième jour du procès, Éric Dupond-Moretti révèle le contenu d’une conversation « informelle » tenue la veille entre le président et les avocats de la défense et des parties civiles : cette conversation faisait naître le doute sur la capacité du président à diriger les débats à la suite de sa mise en cause dans certains journaux et sur le réseau social Twitter. À l’issue de ces révélations, le procès est renvoyé. Les parties civiles reprochent à Éric Dupond-Moretti et Antoine Vey de ne pas avoir respecté « la foi du palais », un usage selon lequel le contenu des conversations privées entre plusieurs avocats d'un même dossier ne doit pas être dévoilé[29],[30]. Éric Dupond-Moretti et Antoine Vey ont argué de l’intérêt supérieur de leur client, la sérénité du procès étant menacée. La bâtonnière de l’ordre des avocats de Paris, Marie-Aimée Peyron, a défendu les avocats de la défense : « Je ne suis pas certaine que la foi du palais n'ait pas été respectée : la réunion se serait tenue entre la présidence et l'ensemble des avocats des parties. De plus, la Cour a décidé en conscience du renvoi du procès.»[31],[32] Le , Georges Tron est acquitté[33],[34],[35],[36]. Le procès en appel qui devait se tenir du 21 avril au 15 mai 2020 a été renvoyé à une date ultérieure, en raison de l'épidémie de Covid-19[37].

  • Affaire Clément Méric

Antoine Vey est l’avocat de Samuel Dufour, l'un des skinheads impliqués dans la rixe ayant causé la mort de Clément Méric en 2013, renvoyé en cour d'assises pour violences volontaires en réunion ayant entraîné la mort sans intention de la donner[38],[39],[40]. En , deux d’entre eux, Esteban Morillo et Samuel Dufour, sont condamnés respectivement à onze et sept ans d’emprisonnement ferme. Le troisième est acquitté[41].

  • Affaire Étoile Rouge de Belgrade

Antoine Vey défend le club de football de l'Étoile Rouge de Belgrade dans l’enquête sur le trucage supposé du match PSG-Étoile rouge de Belgrade lors de Ligue des champions du [42]. Un haut dirigeant du club serbe a été soupçonné d’avoir parié sur une défaite de son équipe. Le , une enquête judiciaire a été ouverte sur l’éventuel trucage par le Parquet national financier confirmant une information du magazine L’Équipe[43]. L’Étoile rouge de Belgrade a déposé plainte contre X pour dénonciation calomnieuse. L’enquête est actuellement au point mort selon Le Monde, en raison de l’absence de coopération serbe[44].

  • Procès des neuf du Quai Valmy

Le , le tribunal correctionnel de Paris a condamné à des peines allant jusqu'à sept ans de prison ferme six activistes proches de l'ultragauche qui avaient incendié en une voiture occupée par deux policiers à Paris[45]. Antoine Vey était chargé de la défense d'un des accusé qui a reconnu avoir frappé Kevin Philippy avec une barre métallique. Il a été condamné à une peine de cinq ans, dont deux ans et demi avec sursis[46].

  • Affaire Cahuzac

En février 2018, Antoine Vey intervient dans la défense de Jérôme Cahuzac[source insuffisante], ancien ministre délégué chargé du Budget auprès du ministre de l’Économie et des Finances de François Hollande, épinglé par le Parquet national financier et accusé de fraude fiscale[47],[48]. Le , Jérôme Cahuzac est condamné à quatre ans de prison (dont deux ans fermes) et 300 000  d'amende ouvrant la voie à un aménagement possible qui lui permettra de ne pas aller en prison mais qui l’obligera à porter un bracelet électronique. Le , il a vu sa demande d’aménagement de peine acceptée, sous forme de bracelet électronique[49],[50].

  • Affaire Benguigui

Entre 2015 et , Antoine Vey défend l’ancienne ministre Yamina Benguigui jugée pour omissions dans ses déclarations de patrimoine et d'intérêt. Elle est dispensée de peine en 2015. Il s’agit de la première application de la loi pour la transparence de la vie publique.[réf. nécessaire]

  • Affaire Merah

En , Eric Dupond-Moretti et Antoine Vey mènent la défense d’Abdelkader Merah, un frère de Mohammed Merah et soupçonné de complicité dans les sept assassinats commis par celui-ci en mars 2012. Abdelkader Merah est condamné à 20 ans de réclusion criminelle pour association de malfaiteurs en lien avec une organisation terroriste[51],[52]. En appel, début 2019, sa peine est portée à 30 ans de réclusion criminelle pour complicité d’assassinats et pour association de malfaiteurs en lien avec une organisation terroriste[53],[54].

  • Affaire Air cocaïne

En 2016, il représente les pilotes Bruno Odos et Pascal Fauret. Il a également été l’avocat de Christophe Naudin, extradé en République dominicaine et rapatrié[55],[56],[57].

  • Affaire Spanghero

En 2013, Antoine Vey assure la défense de Jacques Poujol, l’ancien directeur général de Spanghero, aux côtés d’Eric Dupond-Moretti. Jacques Poujol est accusé d’être l’un des responsables du scandale de la viande de cheval, découverte dans des plats préparés et étiquetée comme étant du bœuf. Le procès s’ouvre devant le tribunal de correctionnel de Paris le . Le , Jacques Poujol est reconnu « coupable de tromperies liées à la viande de cheval » et condamné à 2 ans de prison dont 18 mois de sursis..[58],[59],[60],[61],[62]

  • Affaire Théo

En , Antoine Vey assure la défense des intérêts de Théodore L. dans l'affaire Théo[63],[64],[65]. Le il co-signe une tribune avec Éric Dupond-Moretti dans le Journal du Dimanche, dans laquelle ils dénoncent la position de certains responsables policiers dans cette affaire[66].

  • Procès pénal de l'amiante

Depuis 2016 Antoine Vey assure la défense des victimes de l’amiante avec Éric Dupond-Moretti. Le , la Cour de cassation a ouvert la voie à l'indemnisation du préjudice d'anxiété des salariés exposés à l'amiante[67],[68],[69].

  • Affaire Maurice Kamto

Depuis le , Antoine Vey assure la défense de l’opposant politique camerounais et ancien candidat à l’élection présidentielle du Cameroun, Maurice Kamto, ainsi que d’une centaine de militants. Maurice Kamto a été arrêté suite à l’organisation de marches blanches à travers le pays. Il est accusé de rébellion et d’atteinte à la sûreté de l’État et risque la peine de mort[70],[71]. Antoine Vey se rend à Yaoundé le avec Éric Dupond-Moretti, où ils donnent une conférence de presse et se rendent en prison voir les prévenus[72],[73].

  • Affaire Michel-Thierry Atangana

Antoine Vey a participé, avec Éric Dupond-Moretti, à la défense de l'ancien secrétaire de la présidence camerounaise, Michel-Thierry Atangana[74]. Le , celui-ci est interpellé par des éléments des forces spéciales camerounaises, accusé de soutenir un opposant au gouvernement, Titus Edzoa[75]. Le , le groupe de travail sur la détention arbitraire de l’ONU a condamné le caractère arbitraire de la détention de Michel-Thierry Atangana et a exigé sa libération immédiate. Libéré en sur une remise de peine après avoir passé 17 ans en prison, Michel-Thierry Atangana est toujours reconnu coupable de corruption à Yaoundé[76]. En France, il n'a toujours pas pu bénéficier des aides de la Commission d'indemnisation des victimes d'infraction et du Fonds de garantie des victimes des actes de terrorisme.[77],[78],[79]

  • Affaire Le Guennec

Antoine Vey est l’un des avocats du couple Le Guennec, accusé de recels de tableaux de Pablo Picasso. Le , la Cour de cassation a annulé la décision de la cour d’appel d’Aix-en-Provence, qui condamnait en les époux Pierre et Danielle Le Guennec pour recel de 271 œuvres de Pablo Picasso[80],[81].

Cinéma et télévision[modifier | modifier le code]

En 2013, il participe au tournage du film 9 mois ferme réalisé par Albert Dupontel et dans lequel il tient le rôle d’un journaliste.[82],[83]

Le reportage Défense Interdite, diffusé sur BFM TV et sur la chaîne 23 le 19 décembre 2017, suit Éric Dupond-Moretti et Antoine Vey tout au long du procès d’Abdelkader Merah.[84]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b « Antoine Vey, l'éloquent du Puy-en-Velay », sur FIGARO, (consulté le 3 juillet 2019)
  2. « Portrait - Antoine Vey, défendre avant tout », sur Émile Magazine (consulté le 13 juin 2019)
  3. Vanity Fair et Condé Nast Digital France, « Quand Hollande était mon prof », sur Vanity Fair, (consulté le 18 décembre 2018)
  4. « Éloquence et profession d'avocat : la parole est à la défense | Lextenso.fr », sur www.lextenso.fr (consulté le 3 juillet 2019)
  5. « Portrait - Antoine Vey, défendre avant tout », sur Émile Magazine (consulté le 3 juillet 2019)
  6. Stéphane Durand-Souffland, « Antoine Vey, l'éloquent du Puy-en-Velay », Le Figaro,‎ (ISSN 0182-5852, lire en ligne, consulté le 4 avril 2018)
  7. « Maître Antoine VEY | Avocat Paris (75008) | Doctrine », sur Doctrine (consulté le 4 avril 2018)
  8. « Antoine Vey, l'éloquent du Puy-en-Velay », sur FIGARO, (consulté le 13 juin 2019)
  9. « Le cabinet Dupond-Moretti & Vey a constitué son équipe - LE MONDE DU DROIT : le magazine des professions juridiques », sur www.lemondedudroit.fr (consulté le 10 avril 2020)
  10. Alice Pairo-Vasseur, « Me Antoine Vey, l'antithèse de Dupond-Moretti », sur Le Point, (consulté le 11 décembre 2019)
  11. Valerie de Senneville / Journaliste Delphine Iweins / Journaliste, « Droit pénal des affaires : la relève », sur lesechos.fr, (consulté le 12 décembre 2018)
  12. « Les 30 avocats les plus puissants de France », sur GQ France (consulté le 25 octobre 2019)
  13. Paule Gonzalès, « Eric Dupond-Moretti coupe tous ses liens avec son métier d’avocat », sur Le Figaro.fr, (consulté le 10 juillet 2020)
  14. « Vu de Suisse. Le procès tumultueux des époux Balkany démarre », sur Courrier international, (consulté le 3 juillet 2019)
  15. « Procès des époux Balkany : le procès doit s'ouvrir ce lundi », sur France Culture (consulté le 3 juillet 2019)
  16. Wael MEJRISSI, « Le couple Balkany sera jugé du 13 mai au 20 juin 2019 », sur Club de Mediapart (consulté le 3 juillet 2019)
  17. « La défense de Patrick Balkany contre « les chefs d’orchestre de la morale publique » », {{Article}} : paramètre « périodique » manquant,‎ (lire en ligne, consulté le 3 juillet 2019)
  18. « JUSTICE. Procès des Balkany : Isabelle absente, les demandes de renvoi rejetées », sur www.bienpublic.com (consulté le 3 juillet 2019)
  19. « Les avocats de Balkany tentent de lui éviter la prison », sur La Dépêche de Tahiti, (consulté le 3 juillet 2019)
  20. « Procès Balkany : la défense se déchire au sujet de la villa de Marrakech », {{Article}} : paramètre « périodique » manquant,‎ (lire en ligne, consulté le 3 juillet 2019)
  21. « Fraude fiscale : quatre ans ferme et incarcération immédiate pour Patrick Balkany », {{Article}} : paramètre « périodique » manquant,‎ (lire en ligne, consulté le 25 octobre 2019)
  22. « "La lourdeur de la peine prononcée est incompréhensible" affirme Maître Antoine Vey, avocat de Patrick Balkany », sur Europe 1 (consulté le 25 octobre 2019)
  23. Le Point.fr, « Patrick Balkany se sépare de ses deux avocats », sur Le Point, (consulté le 9 avril 2020)
  24. « VIDÉO. Cuba Libre, les avocats se livrent après la fin des audiences », sur www.paris-normandie.fr (consulté le 25 octobre 2019)
  25. « Procès du Cuba Libre : cinq ans de prison, dont trois ferme, pour les deux gérants du bar de Rouen », {{Article}} : paramètre « périodique » manquant,‎ (lire en ligne, consulté le 25 octobre 2019)
  26. « Affaire Tron: finalement, la cour d'assises ordonne le renvoi du procès », sur LExpress.fr, (consulté le 3 juillet 2019)
  27. « Georges Tron accusé de viols », sur LExpress.fr, (consulté le 3 juillet 2019)
  28. « Plaintes pour viols : Georges Tron devant les assises », sur Libération.fr, (consulté le 3 juillet 2019)
  29. « "La foi du palais" », sur www.franceinter.fr (consulté le 3 juillet 2019)
  30. Par Nicolas GoinardLe 17 décembre 2017 à 15h44, « Procès Tron : les raisons d'un naufrage », sur leparisien.fr, (consulté le 3 juillet 2019)
  31. « Marie-Aimée Peyron: «La cacophonie des avocats, c'est terminé!» », sur FIGARO, (consulté le 3 juillet 2019)
  32. « Procès Tron : Éric Dupond-Moretti, les médias et la « foi du palais » - Procédure | Dalloz Actualité », sur www.dalloz-actualite.fr (consulté le 3 juillet 2019)
  33. « Georges Tron a été acquitté suite à son procès pour viols en réunion », sur www.msn.com (consulté le 3 juillet 2019)
  34. « Georges Tron acquitté à l’issue de son procès pour « viols en réunion » », {{Article}} : paramètre « périodique » manquant,‎ (lire en ligne, consulté le 3 juillet 2019)
  35. Par Marie-Charlotte DutheilLe 15 novembre 2018 à 20h01, « Acquittement de Georges Tron : à Draveil, soulagement et circonspection », sur leparisien.fr, (consulté le 3 juillet 2019)
  36. « Acquittement surprise pour Georges Tron et son ex-adjointe », sur L'Humanité, (consulté le 3 juillet 2019)
  37. Par Nicolas GoinardLe 25 mars 2020 à 11h12 et Modifié Le 25 Mars 2020 À 11h30, « Essonne : le procès en appel de Georges Tron renvoyé », sur leparisien.fr, (consulté le 9 avril 2020)
  38. « Procès Méric: «Samuel Dufour se vantait tout le temps d'envoyer des gens à l'hôpital» », sur FIGARO, (consulté le 3 juillet 2019)
  39. Le Point magazine, « Du nouveau dans l'affaire Clément Méric », sur Le Point, (consulté le 3 juillet 2019)
  40. « Affaire Clément Méric : maintien en détention pour l’agresseur présumé Samuel Dufour », {{Article}} : paramètre « périodique » manquant,‎ (lire en ligne, consulté le 3 juillet 2019)
  41. « Mort de Clément Méric : deux condamnations, un acquittement », sur Libération.fr, (consulté le 3 juillet 2019)
  42. « L’enquête sur le trucage supposé du match PSG-Etoile rouge de Belgrade est au point mort », {{Article}} : paramètre « périodique » manquant,‎ (lire en ligne, consulté le 25 avril 2019)
  43. « L'Etoile Rouge choisit Dupond-Moretti pour sa défense », sur CulturePSG (consulté le 25 avril 2019)
  44. « Soupçons de trucage : Éric Dupond-Moretti défend l'Étoile Rouge Belgrade », sur L'ÉQUIPE (consulté le 25 avril 2019)
  45. FISCHER, « VERDICT DU PROCES DES NEUF DU QUAI DE VALMY », sur fischer02003 (consulté le 3 juillet 2019)
  46. « Prison ferme pour des agresseurs de policiers », Reuters,‎ (lire en ligne, consulté le 3 juillet 2019)
  47. « Fraude fiscale : l'ex-ministre Jérôme Cahuzac sera rejugé en février 2018 », sur Europe 1 (consulté le 3 juillet 2019)
  48. Par Le Parisien avec AFPLe 20 février 2018 à 16h22 et Modifié Le 20 Février 2018 À 16h23, « Fraude fiscale : trois ans ferme requis contre Jérôme Cahuzac en appel », sur leparisien.fr, (consulté le 3 juillet 2019)
  49. « Placé sous bracelet électronique, Jérôme Cahuzac n'ira pas en prison », sur Europe 1 (consulté le 3 juillet 2019)
  50. « Jérôme Cahuzac, placé sous bracelet électronique, échappe à la prison », {{Article}} : paramètre « périodique » manquant,‎ (lire en ligne, consulté le 3 juillet 2019)
  51. « Les plaidoiries au procès Merah : « On n’attend pas de votre décision qu’elle lave le sang » », {{Article}} : paramètre « périodique » manquant,‎ (lire en ligne, consulté le 3 juillet 2019)
  52. BFMTV, « Procès Merah: dans les coulisses des plaidoiries d'Eric Dupond-Moretti », sur BFMTV (consulté le 3 juillet 2019)
  53. « Procès Merah: 30 ans de réclusion pour le frère du tueur, la complicité retenue », sur RTBF Info, (consulté le 3 juillet 2019)
  54. « Procès Merah: la perpétuité requise en appel contre le frère du tueur », sur FranceSoir, (consulté le 3 juillet 2019)
  55. « Affaire « Air cocaïne » : l’Egypte va extrader le Français Christophe Naudin », {{Article}} : paramètre « périodique » manquant,‎ (lire en ligne, consulté le 3 juillet 2019)
  56. Le 10 juin 2017 à 13h42, « Air Cocaïne : condamné en République dominicaine, Alain Castany rapatrié en France », sur leparisien.fr, (consulté le 3 juillet 2019)
  57. « Les avocats des deux pilotes d'«Air Cocaïne» plaident l’acquittement », sur www.20minutes.fr (consulté le 3 juillet 2019)
  58. « Procès du scandale de la viande de cheval : pour la défense, les prévenus sont "les boucs émissaires d'un système" », sur France 3 Occitanie (consulté le 3 juillet 2019)
  59. « Viande de cheval : 6 mois ferme pour l’ex-directeur de Spanghero », sur Valeurs actuelles (consulté le 3 juillet 2019)
  60. « Scandale des "lasagnes à la viande de cheval": jugement ce mardi dans l'affaire Spanghero », sur France 3 Occitanie (consulté le 3 juillet 2019)
  61. Journal de Millau, « Viande de cheval : Jacques Poujol condamné à 6 mois de prison », sur Journal de Millau, (consulté le 3 juillet 2019)
  62. « Scandale de la viande de cheval : le procès prend un faux départ », sur France 3 Occitanie (consulté le 3 juillet 2019)
  63. « Affaire Théo : le contenu de la première confrontation avec les policiers révélé », sur FIGARO, (consulté le 3 juillet 2019)
  64. « Affaire Théo : une nouvelle expertise vidéo demandée par ses avocats », sur Valeurs actuelles (consulté le 3 juillet 2019)
  65. « Affaire Théo : les avocats demandent une nouvelle expertise des vidéos », sur France 3 Paris Ile-de-France (consulté le 3 juillet 2019)
  66. Le JDD, « Eric Dupond-Moretti et Antoine Vey : "Dans l'affaire Théo, la police n'a pas d'excuses" », sur lejdd.fr (consulté le 3 juillet 2019)
  67. « Amiante: tous les salariés exposés pourront faire valoir leur préjudice d'anxiété », {{Article}} : paramètre « périodique » manquant,‎ (ISSN 0242-6056, lire en ligne, consulté le 3 juillet 2019)
  68. « Amiante : tout salarié exposé pourra faire valoir un préjudice d’anxiété », {{Article}} : paramètre « périodique » manquant,‎ (lire en ligne, consulté le 3 juillet 2019)
  69. « L'indemnisation du préjudice d'anxiété peut être accordée à tout salarié exposé à l'amiante », sur www.efl.fr (consulté le 3 juillet 2019)
  70. « Cameroun : pourquoi l’affaire Maurice Kamto bloque au tribunal militaire », sur JeuneAfrique.com, (consulté le 3 juillet 2019)
  71. « Cameroun- Refus de la main tendue du Pr. Kamto : Me Vey prévient Biya et Sadi: « On va redevenir avocat » », sur www.cameroonvoice.com (consulté le 3 juillet 2019)
  72. « Cameroun/Affaire Kamto: Me Dupond-Moretti appelle "à la sagesse du pouvoir" », sur www.afrique-sur7.fr (consulté le 3 juillet 2019)
  73. « Les ténors qui défendent Maurice Kamto se préparent, Alice Nkom à la Grande Loge de France… », sur JeuneAfrique.com, (consulté le 3 juillet 2019)
  74. « Dupond-Moretti, avocat star au secours de Michel Atangana », sur LExpress.fr, (consulté le 3 juillet 2019)
  75. Joël Didier ENGO, « Mémo sur la séquestration depuis 16 ans du français Thierry Michel ATANGANA au Cameroun », sur Club de Mediapart (consulté le 3 juillet 2019)
  76. « Cameroun: le Français Michel Atangana enfin libre, après 17 ans de prison », sur LExpress.fr, (consulté le 3 juillet 2019)
  77. « Cameroun : Atangana et Edzoa libres après dix-sept ans de prison », sur JeuneAfrique.com, (consulté le 3 juillet 2019)
  78. « Justice: Thierry Michel Atangana toujours pas réhabilité et indemnisé - RFI », sur RFI Afrique (consulté le 3 juillet 2019)
  79. « Vidéo. « La France m’a abandonné aux mains du pouvoir camerounais pendant quinze longues années » », Le Monde.fr, {{Article}} : paramètre « date » manquant (lire en ligne, consulté le 3 juillet 2019)
  80. « Affaire Picasso-Le Guennec : la Cour de cassation ne voit pas de preuve du vol », sur FIGARO, (consulté le 3 juillet 2019)
  81. « Recels de Picasso en France: condamnation annulée pour l'ex-électricien et sa femme », sur RTBF Info, (consulté le 3 juillet 2019)
  82. « La réforme pénale "va rendre le système plus cohérent", juge un avocat », sur RTL.fr (consulté le 10 juillet 2020)
  83. 9-Month Stretch (2013) - IMDb (lire en ligne)
  84. « Défense interdite: dans les coulisses du procès Merah », sur BFMTV (consulté le 10 juillet 2020)