Antoine Sénanque

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Antoine Sénanque
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Biographie
Naissance
Voir et modifier les données sur Wikidata (60 ans)
Nationalité
Activité

Antoine Sénanque est le nom de plume d’un neurologue et écrivain français né le .

Biographie[modifier | modifier le code]

Antoine Sénanque s'oriente d'abord vers une carrière de médecin. Spécialisé en neurologie, il exerce d'abord des fonctions hospitalières avant d'ouvrir un cabinet.

Son premier livre, Blouse (2004), récit au vitriol de ses souvenirs de jeune médecin, crée la polémique[1].

La Grande Garde, prix Jean-Bernard 2007, suit l'itinéraire d'un jeune interne confronté à une erreur médicale au cours d'une garde de neurochirurgie.

L’Ami de jeunesse (2008), lauréat du prix littéraire des Hebdos en Région en 2009[2] et du prix Découverte Figaro Magazine, marque une rupture avec les thèmes médicaux. L'histoire est celle de deux amis quadragénaires décidant de changer de vie et qui vont reprendre leurs études dans une succession de situations burlesques et émouvantes.

L’Homme mouillé (2010) décrit l'étrange destin de Pal Vadas, fonctionnaire hongrois qui à la veille de la Seconde Guerre mondiale, développe les symptômes d'une maladie inconnue qui évolue au rythme des grands événements politiques.

Retour à la comédie avec Salut Marie (2012), où un vétérinaire incroyant voit sa vie se transformer après une apparition de la Vierge qu'il n'a jamais souhaitée.

Jonathan Weakshield (2016) est un roman policier historique se déroulant dans le milieu de la pègre londonienne de la fin du XIXe siècle.

Œuvres[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Sénanque-Ravalec : c'est grave, docteur ? », sur Le Figaro (consulté le 14 février 2013)
  2. a et b Lauréats depuis 2008, sur le site du SPHR.
  3. Pierre Assouline, « La Salpêtrière, le bloc, la nuit », sur La république des livres, (consulté le 14 février 2013)
  4. « Antoine Sénanque : L'Ami de jeunesse », sur Le Figaro, (consulté le 11 janvier 2013)
  5. «L'Homme mouillé», sur nouvelobs.com, (consulté le 11 janvier 2013)
  6. Thomas Mahler, « Antoine Sénanque, la Vierge et le véto », sur Le Point.fr, (consulté le 11 janvier 2013)
  7. Claire Chazal, « Antoine Sénanque touché par la grâce », sur ParisMatch.com, (consulté le 11 janvier 2013)
  8. « Antoine Sénanque prix Version Femina », sur Livres Hebdo, (consulté le 11 janvier 2013)

Liens externes[modifier | modifier le code]