Antoine Marie Paris d'Illins

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Antoine Marie Paris d'Illins
Image dans Infobox.
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 63 ans)
EspagneVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Allégeance
Activité
Famille
Autres informations
Arme
Grade militaire
Conflit
Grade
Distinctions
Archives conservées par

Antoine Marie Paris d'Illins, né le à Paris et mort le à Ocaña en Espagne, est un général français de la Révolution et de l’Empire.

Biographie[modifier | modifier le code]

Antoine Marie Paris d'Illins est le fils d'Antoine Pâris d’Illins, fils de Claude Pâris la Montagne, l'un des quatre frères Pâris, financiers sous le règne de Louis XV. Antoine Marie épouse Cunégonde Brillon de Jouy, la fille de la musicienne Anne Louise Brillon de Jouy.

Du soldat au général de brigade[modifier | modifier le code]

Il entre en service le , et il passe lieutenant le . Le , il devient capitaine au régiment de Nassau hussards avant d’être affecté au régiment Colonel-Général dragons le . Lieutenant-colonel le , il est fait chevalier de Saint-Louis le . Il est ensuite nommé colonel le au 6e régiment de hussards. Il est promu maréchal de camp à l’armée du Centre le , mais il quitte son poste pour émigrer en Angleterre le suivant. Autorisé à rentrer en France, il est admis à la retraite avec le grade de colonel le .

En 1791, à Londres, il met en vente sa bibliothèque, en partie héritée de ses oncles et parents, dont Jean-Baptiste Pâris de Meyzieu[2].

Sous l'Empire[modifier | modifier le code]

Le , il est affecté à Bruges comme simple volontaire auprès de son ami le général Dumas, et en 1805, il participe à la campagne d’Autriche au sein du 3e corps du maréchal Davout. Il est fait chevalier de la Légion d’honneur le , et le , après plusieurs demandes il est finalement réintégré dans son grade de général de brigade. Le , il prend le commandement du dépôt de cavalerie de Pontivy, et le , il est nommé inspecteur à l’organisation de la cavalerie dans la Légion portugaise.

Le , il commande la cavalerie du 4e corps d’armée de l’armée d’Espagne sous les ordres de Horace Sébastiani. Lors de la bataille d'Ocaña, le , il est tué en menant la charge de ses cavaliers. Le rôle de ces derniers est décisif dans la plus grande victoire des Français en Espagne.

Descendance[modifier | modifier le code]

Il eut un fils, Raoul Pâris d'Illins (1808-1874), qui fut maire de Villers-sur-Mer et qui eut trois filles[2].

Notes et références[modifier | modifier le code]

Annexes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]