Antoine Leiris

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Leiris.
Antoine Leiris
Image illustrative de l'article Antoine Leiris

Naissance (36 ans)[1]
Nationalité Français
Profession Journaliste
Médias
Radio France Info

Antoine Leiris, né le , est un journaliste français.

Il se fait connaître par sa réaction à la mort de son épouse, Hélène Muyal-Leiris, tuée lors des attentats du 13 novembre 2015 en France au Bataclan.

Biographie[modifier | modifier le code]

Carrière professionnelle[modifier | modifier le code]

Enfant d'une mère professeur de français et d'un père comptable, Antoine Leiris passe un DEUG de droit avant de devenir journaliste culturel[2]. Il fait un bref passage au standard de la radio RTL[1].

De 2011 à 2014, il réalise pour France Info l’émission Tableauscopie consacrée à la peinture[2]. Il décide de quitter son poste afin d'écrire un roman[1].

Attentats de novembre 2015[modifier | modifier le code]

Il rencontre Luna-Hélène Muyal en 2003 avec laquelle il a un fils en 2014[1].

Son épouse, alors âgée de 35 ans, figure parmi les 89 morts de l'attentat commis au Bataclan le par un commando se réclamant de l'organisation « État islamique »[3].

Le 16 novembre, trois jours après les attentats, il publie sur Facebook un message intitulé Vous n’aurez pas ma haine qui connaît un fort retentissement, faisant notamment la une du quotidien Le Monde[2] où il déclare notamment « Alors non je ne vous ferai pas ce cadeau de vous haïr. Vous l’avez bien cherché pourtant mais répondre à la haine par la colère ce serait céder à la même ignorance qui a fait de vous ce que vous êtes »[4]. Le texte est partagé près de 230 000 fois en français, traduit dans plusieurs langues[1].

Le , il publie chez Fayard son premier livre sous le même titre où il conte les douze premiers jours « d’une vie à trois qu’il faut poursuivre à deux »[2]. « Le livre s'est écrit d'un trait, une fois mon fils à la crèche ou couché. L'écriture n'a pas de vertu thérapeutique mais c'est une parenthèse dans le chagrin[1]. »

À la télévision, il met en garde contre « la défaite de la pensée » défendant une réponse aux attentats qui soit culturelle, pour comprendre l’horreur et la contrer : « Je pense que la culture nous fait avancer, elle nous fait grandir. On parlait d’ignorance… Évidemment, ça doit passer par la culture. À force de la refuser, de la mettre de côté, on finit par en priver une grande partie des gens qui ont le désir de s’élever[5]. » Il reçoit le prix littéraire du Rotary d’expression française[3].

Un an après les attentats, le 13 novembre 2016, France 5 diffuse un documentaire également nommé Vous n’aurez pas ma haine qu'il réalise[2]. Il y interroge des victimes du 13-Novembre, mais aussi le psychiatre Boris Cyrulnik, le philosophe Abdennour Bidar et une rescapée de l'attentat de la rue de Rennes commis en 1986[6].

Attentat du 20 avril 2017 sur l'avenue des Champs-Élysées[modifier | modifier le code]

Compagnon de la victime de l'attentat du 20 avril 2017 sur l'avenue des Champs-Élysées, Étienne Cardiles se réfère à Antoine Leiris — dont il avait lu le livre — lors de l'hommage national à Xavier Jugelé : « Cette douleur m’a donné le sentiment d’être plus proche que jamais de tes camarades qui souffrent, comme toi silencieusement, comme moi silencieusement. Pour ce qui me concerne, je souffre sans haine (...) Cette haine, Xavier, je ne l’ai pas parce qu’elle ne te ressemble pas, parce qu’elle ne correspond en rien à ce qui faisait battre ton cœur, ni ce qui avait fait de toi un gendarme puis un gardien de la paix[7] ».

Ouvrage[modifier | modifier le code]

  • Vous n'aurez pas ma haine, Paris, Fayard, (ISBN 2213701296)

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a, b, c, d, e et f Anne-Laure Barret, « Antoine Leiris : après le 13 novembre, l'amour à perpétuité », lejdd.fr, (consulté le 20 novembre 2016)
  2. a, b, c, d et e Julie Brafman, « Antoine Leiris, la vie devant soi », liberation.fr, (consulté le 20 novembre 2016)
  3. a et b Anne Le Hars, « Antoine Leiris auteur de "Vous n'aurez pas ma haine" reçoit un prix littéraire à Nice », francetvinfo.fr, (consulté le 20 novembre 2016)
  4. Antoine Leiris, « Antoine Leiris », facebook.com, (consulté le 20 novembre 2016)
  5. «Vous n’aurez pas ma haine» : le récit bouleversant d’Antoine Leiris, qui a perdu sa femme au Bataclan, ladepeche.fr, (consulté le 20 novembre 2016)
  6. Erwan Desplanques, « Regardez "Vous n'aurez pas ma haine", le documentaire d'Antoine Leiris », telerama.fr, (consulté le 20 novembre 2016)
  7. Agence France Presse, « L’hommage à Xavier Jugelé : « Je souffre sans haine » », la-croix.com, (consulté le 29 avril 2017)

Liens externes[modifier | modifier le code]