Antoine Lahd

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Antoine Lahd
Antoine Lahad.jpg

Antoine Lahd en 1988.

Informations générales
Naissance
Décès
Nationalité
Grade militaire

Antoine Lahd (ou Lahad), né en 1927 dans le village d'Al Qattara (Kfar Atra) et mort à Paris le [1], est un général de l’armée libanaise, qui a été entre 1984 et 2000 le commandant de l’Armée du Liban Sud (ALS), milice alliée à l’armée israélienne au sud du Liban.

Biographie[modifier | modifier le code]

Né dans une famille catholique maronite en 1927, Antoine Lahd reçoit son diplôme de l'Académie militaire libanaise en 1952. Proche de Camille Chamoun, Lahd devient chef de l'Armée du Liban Sud en 1984, après la mort de Saad Haddad.

En 1988, Lahd échappe à la tentative d’assassinat préparée par Souha Bechara en représailles des exactions commises par l'ALS dans sa lutte contre l'OLP. Il sera grièvement blessé.

Lorsque l’ALS s’effondre en mai 2000, avec le retrait israélien du sud du Liban, Lahd est avec sa famille à Paris. Il s’installe en Israël après que les autorités françaises l'ont interdit de séjour en France et ouvre un restaurant libanais à Tel-Aviv.

Références[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]