Antoine Joseph Veaux

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Antoine Joseph Veaux
Antoine Joseph Veaux

Naissance
Seurre (Côte-d'Or)
Décès (à 53 ans)
Dijon (Côte-d'Or)
Origine Drapeau de la France France
Arme Infanterie
Grade Général de division
Années de service 1785-1815
Distinctions Baron de l'Empire
Commandeur de la Légion d'honneur
Autres fonctions député de la Côte-d’Or

Antoine Joseph Veaux, né le à Seurre (Côte d'Or), mort le à Dijon (Côte-d'Or), est un général français de la Révolution et de l’Empire.

États de service[modifier | modifier le code]

Il entre en service comme soldat le au Régiment de Rouergue, et il est congédié le .

Le il devient capitaine de la 1re compagnie du 1er bataillon de volontaires de la Côte-d’Or, et il sert à l’armée du Nord, puis à l’armée des Alpes, où il mérite le grade d’adjudant-général chef de bataillon le .

Il est nommé adjudant-général chef de brigade le , et de 1796 à 1797 il est affecté à l’armée d’Italie. Il participe aux batailles de Rivoli et de La Favorite les 14, 15 et .

Il est promu général de brigade le , et il est incorporé dans la division du général Joubert. Le il passe à l’armée d’Angleterre, puis le suivant à l’armée d’Orient. Le il commande la 1re brigade de la 4e division d’infanterie, et il est blessé grièvement le lors du siège de Saint-Jean-d’Acre. Envoyé à Alexandrie à bord du navire « La Marianne », il est fait prisonnier par les Anglais le .

Échangé peu de temps après, il est attaché le à l’armée de réserve, et il participe aux opérations dans les Grisons et le Tyrol. Le il commande l’avant-garde de la 1re division du général Rey dans la 2e armée de réserve, et en décembre il passe sous les ordres du général Vandamme, toujours dans la même armée.

Le il est muté à la 18e division militaire, et il est fait chevalier de la Légion d’honneur le , puis commandeur de l’ordre le . En 1805 il est affecté à l’armée d’Italie sous le maréchal Masséna, et le il prend le commandement de la 1re brigade de la 1re division d’infanterie du 8e corps de la Grande Armée.

En 1807 il fait la campagne de Pologne, et le il commande la 2e brigade de la division d’infanterie du général Dupas lors de la campagne d’Allemagne. Il est créé baron de l’Empire le , et il est blessé à la bataille de Wagram le . Le il est envoyé dans la 18e division militaire, en tant que commandant du département de la Côte-d’Or.

De janvier 1810 à mars 1811 il commande temporairement la 18e division militaire à Dijon, avant de retrouver le commandement du département de la Côte-d’Or. Le il est chargé de la levée en masse de son département, et le il commande l’évacuation de Dijon, avant de participer à la défense d’Auxerre. Il est mis en non activité en , et reste sans affectation pendant la première Restauration.

Au retour de l’Empereur, il est nommé général de division provisoire le , et commandant de la 18e division militaire à Dijon. Confirmé dans son grade le , il est élu député du département de la Côte-d’Or à la chambre des représentants le .

Par ordonnance du , sa nomination au grade de général de division est annulée et il est admis à la retraite le . Le , il est arrêté à Dijon, et il est acquitté en septembre suivant.

Il se suicide d’un coup de pistolet dans la tête dans la nuit du 23 au , à Dijon.

Dotation[modifier | modifier le code]

  • Le , donataire d’une rente de 4 000 francs sur les biens réservés en Westphalie.
  • Le , donataire d’une rente de 4 000 francs en Hanovre.

Armoiries[modifier | modifier le code]

Figure Nom du baron et blasonnement
Orn ext baron de l'Empire ComLH.svg
Blason à dessiner.svg


Armes du baron Antoine Joseph Veaux et de l'Empire, décret du , lettres patentes du , commandeur de la Légion d'honneur

Coupé : le premier parti d'azur à deux étoiles d'or posées en bande et de gueules au signe des barons tirés de l'armée ; le deuxième d'or à la pyramide de sable ouverte et maçonnée de même, sénestre d'un palmier de sinople - Livrées : bleu, rouge, jaune , noir et verd ; le verd dans les bordures seulement.

Sources[modifier | modifier le code]