Antoine Graincourt

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Antoine Graincourt
Bertrand François Mahé de La Bourdonnais.jpg

Bertrand-François Mahé de La Bourdonnais, par Antoine Graincourt

Naissance
Décès
Nationalité
Activités

Antoine Noël Benoît Graincourt[1] (1748 - 1823)[2] est un peintre et miniaturiste français[3]. Il est né à Corbie, en Picardie dans la vallée de la Somme le [3] qu'il quitte pour s'installer à Paris[4] où il est formé par Gabriel François et Pierre Doyen[3] et reçoit un traîtement financier de la part du Cardinal de Luynes[5]. Il peint des portraits des plus célèbres militaires français de l'époque ou du passé récent[6], tels que René Duguay-Trouin et le marquis de Châteaurenault. Il décède à Champeaux[7] le [3].

Références[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

  1. Daniel Trowbridge Mallett, Supplement to Mallett's Index of Artists, International-biographical: Including Painters, Sculptors, Illustrators, Engravers and Etchers of the Past and the Present Not in the 1935 Edition, P. Smith, 1948. page 107.
  2. Florence D'Souza, Lorient, XVIIIè siècle sur Google Livres, Musée de la Compagnie des Indes, 1997. page 25. ISBN 2950492045, 9782950492043
  3. a, b, c et d (de) Ulrich Thieme, Hans Vollmer et Felix Becker, Allgemeines Lexikon der bildenden Künstler von der Antike bis zur Gegenwart: Unter Mitwirkung von etwa 400 Fachgelehrten sur Google Livres, Seemann, 1916. page 495.
  4. Georges Durand, L'art de la Picardie, Fontemoing & cie., 1913. page 53.
  5. Commission d'histoire économique et sociale de la Révolution française, Mémoires et documents, Bibliothèque nationale, 1965. v.18-19. page 19.
  6. Jacques Jean Baptiste Adolphe Garnier, Catalogue descriptif et raisonné des manuscrits de la Bibliothèque communale de la ville d'Amiens, Bibliothèque municipale d'Amiens. Imp. de Duval et Herment, 1843. page 440.
  7. Emmanuel Bénézit, Dictionnaire critique et documentaire des peintres, sculpteurs, dessinateurs et graveurs de tous les temps et de tous les pays sur Google Livres, Gründ, 1999. Page 158

Source[modifier | modifier le code]