Antoine Détourné

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Antoine Détourné
Illustration.
Fonctions
8e président du Mouvement des jeunes socialistes

(2 ans)
Prédécesseur Razzy Hammadi
Successeur Laurianne Deniaud
Biographie
Date de naissance
Lieu de naissance Tincques
Nationalité Française
Parti politique Parti socialiste
Diplômé de IEP de Paris
Profession Consultant en urbanisme

Antoine Détourné, né en 1981, est un homme politique français. Il est président du Mouvement des jeunes socialistes de à .

Biographie[modifier | modifier le code]

Originaire de Tincques dans le Pas-de-Calais[1], il fait ses études à l'Institut d'études politiques de Paris[2] (promotion 2003)[3]. En outre, Antoine Détourné est inscrit à la Faculté des sciences juridiques et politiques de l'université d'Artois[4].

Après la défaite socialiste au premier tour de l'élection présidentielle le et l'arrivée de Jean-Marie Le Pen au second tour, Antoine Détourné adhère « au PS, au MJS et à l'UNEF dans la même semaine. »[2] En 2005, il devient secrétaire national à la formation du MJS[2]. Lors de la primaire interne au PS pour choisir le candidat à l'élection présidentielle de 2007, Antoine Détourné déclare avoir voté pour Laurent Fabius[2].

En , il devient président du Mouvement des jeunes socialistes, succédant ainsi à Razzy Hammadi lors du VIIIe congrès du MJS à BordeauxSaint-Médard-en-Jalles. Il est élu par 95,2 % des délégués[5]. En , Laurianne Deniaud lui succède.

Après avoir été membre de Réformer, il est l'un des responsables de Transformer à gauche[réf. nécessaire].

Il devient ensuite secrétaire-adjoint de la section socialiste d'Arras[6] et un des secrétaires fédéraux responsable du laboratoire des idées de la fédération socialiste du Pas-de-Calais[7].

Il est candidat du Parti socialiste aux élections cantonales de . Il se présente dans le Pas-de-Calais, sur le Canton d'Arras-Ouest, où il est battu, obtenant 49,87 % des voix au second tour, par Denise Bocquillet, candidate du MoDem[8].

En 2014, il est élu conseiller municipal d'opposition à Arras et conseiller communautaire de la Communauté urbaine d'Arras. En 2020, il est réélu conseiller municipal d'opposition sur la liste Arras écologie.

Pour l'élection législative de 2017 dans la deuxième circonscription du Pas-de-Calais, la députée PS sortante Jacqueline Maquet décide de se représenter sous l'étiquette du parti La République en marche. Le PS exclut alors Jacqueline Maquet du parti et investit Antoine Détourné comme candidat (avec Françoise Montel en suppléante)[9],[10].

Depuis l'été 2017, Antoine Détourné est membre de Génération.s, mouvement lancé par Benoît Hamon après les élections présidentielles.

Références[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]